Des adolescents athlétiques à la poigne solide

Des adolescents athlétiques à la poigne solide

L’athlète Danika Pomerleau.

Crédit photo : Gracieuseté - Stephanie Begin Photography

(Texte de Marie-Josée Bétournay) Les sœur et frère Danika et Dylan Pomerleau ont démontré qu’ils avaient la poigne solide, le dimanche 1er juillet, en revenant des Championnats canadiens de tire au poignet chacun avec une médaille d’or.

Danika s’est illustrée dans la catégorie junior droit, 13 ans et moins 50 kg. Dylan s’est démarqué dans la catégorie junior gauche 13 ans et moins 50 kg. Pour les deux athlètes de Mercier, l’obtention de la première place n’était pas assurée.

«Je me disais que je pouvais arriver deuxième. Ç’a été difficile de tenir le coup jusqu’à la fin, mais j’ai réussi», souligne Danika.

«Je ne pensais pas arriver premier parce que je ne me suis pas beaucoup entraîné. Je suis vraiment fier de ma performance», poursuit Dylan.

À 11 ans, Danika pratique le tir au poignet depuis un an. Pour elle, cette activité constitue un sport où la performance est au rendez-vous, plutôt qu’un jeu.

«Tu n’es pas là juste pour gagner, mais pour avoir de l’expérience, monter à un niveau supérieur. Le sport est nice», mentionne celle qui dit «vraiment» s’amuser aux côtés de ses entraîneurs  Philippe Rousseau et Michel Roy. L’adolescente précise bien vivre avec la pression de ce sport.

Dylan approuve les propos de sa sœur. Il aime le stress des compétitions et, surtout, l’entraînement derrière. Le garçon âgé de 13 ans soulève des haltères et se prête à des exercices spécifiques au tir au poignet.

«Ça pratique la force, l’endurance et la résistance», dit celui qui a découvert ce sport il y a six mois.

Poster un Commentaire

avatar