Des aînées exposent leurs œuvres dans trois parcs à Sainte-Catherine

Par Vicky Girard
Des aînées exposent leurs œuvres dans trois parcs à Sainte-Catherine
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Des panneaux et des arbres de trois parcs à Sainte-Catherine sont devenus les canevas d’œuvres colorées. Ces créations en laine et en papier sont le fruit du talent de plusieurs citoyennes de résidences pour aînés et de l’artiste locale Marie-Ange Brassard.
Le projet de la Ville Sainte-Catherine «Espaces habités» a été dévoilé le 30 mai par Mme Brassard et les participantes, émues et fières de présenter ce parcours artistique résultant d’une médiation culturelle. Il s’agit d’une réalisation en partie financée par la MRC de Roussillon et du ministère de la Culture et des Communications.
La participante Denise Beaulieu, de la résidence Domaine des Cascades, explique que les femmes étaient déjà connues comme étant «de bonnes tricoteuses». Le contexte leur a permis d’avoir un but commun et une raison de se réunir pour créer ensemble et partager leur passe-temps.
«On ne pensait jamais que le résultat serait si beau en commençant ce projet», ajoute fièrement Micheline Mailler, une autre résidente.

La conseillère municipale et mairesse suppléante Isabelle Morin (en fuschia) en compagnie des artistes.

De septembre à mars, Mme Brassard, artiste professionnelle de la MRC de Roussillon, a dirigé une quinzaine d’ateliers aux résidences pour aînés le Saint-Laurent ainsi qu’aux Domaines des Cascades et le Roussillon. Chaque résidence à choisi un sous-thème pour guider la réalisation (souvenirs, créativité, notre histoire).

«J’ai appris à voir dans chacune d’entre vous un potentiel que vous ignoriez. Certaines le savaient, mais elles n’osaient pas.»
-Marie-Ange Brassard aux participantes du projet

«Nous avons travaillé en toute amitié. Je me suis abandonnée à structurer les ateliers avec vos créations», explique l’artiste à propos de sa démarche artistique.
Le but du projet était de permettre aux citoyennes de s’approprier les lieux tout en y laissant leur trace et leur histoire. Trémolo dans la voix, l’artiste a souligné qu’au-delà des œuvres, elle retiendrait le côté humain de cette expérience toute sa vie.
«Vous vous enracinez dans cette belle communauté […] dans votre belle ville de Sainte-Catherine au bord de l’eau», a ainsi conclu Marie-Ange Brassard.
 
Les œuvres selon les parcs
Au parc Fleur-de-Lys:
18 panneaux affichant photos, peintures, collages, gravures et tricots.
Au parc Optimiste:
Assemblages de tricots, de tissage et de cadres.
RécréoParc:
Trois tableaux réalisés par l’artiste Marie-Ange Brassard, inspirés par ses échanges avec les participantes au projet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des