Alex Francoeur brille en France

Par Vicky Girard
Alex Francoeur brille en France
La performance d’Alex et Alex sera diffusée le 24 novembre en France. (Photo : Gracieuseté)

Les frontières géographiques ne sont pas une limite pour le danseur Alex Francoeur lorsque vient le moment de performer et de partager son art, même en temps de pandémie. Après avoir performé aux États-Unis, le Constantin est parti à la conquête de la France, où il a touché les juges et le public de l’émission La France a un incroyable talent avec son partenaire, Alexandre Carlos.

À LIRE AUSSI: Alex Francoeur a participé à l’émission America’s Got Talent

Le numéro empreint d’émotions qui met en scène les danseurs dévoilant leur homosexualité à leurs pères, présenté en demi-finale de Révolution, a attiré l’attention de la production de l’émission française. C’est celui-ci qu’ils ont performé à la première étape de la compétition dont le tournage a eu lieu en septembre.

«On l’a retravaillé et rafraichi après presqu’un an sans y toucher. Ce qui faisait peur, c’était de recréer quelque chose qui a déjà connu un certain succès et qui a fait parler», admet Alex Francoeur.

Dans l’extrait de l’émission partagé par la production sur Facebook, les juges ne tarissent pas d’éloges au duo.

«Ce que je reproche souvent aux danseurs, c’est qu’ils sont moins bons comédiens que danseurs. Ils ne sont pas justes dans leur intention émotionnelle», a notamment commenté Éric Antoine ajoutant que pour Alex et Alex, c’était réussi niveau justesse et sincérité.

Des coulisses, on aperçoit l’animatrice, Karine Le Marchand en larmes, ajouter que «c’était parfait».

Cette compréhension des juges a touché Alex Francoeur.

«Ils ont compris notre message et le parcours qu’on a mis en scène», exprime-t-il.

Les résultats seront connus le 24 novembre, au moment de la diffusion en France de l’audition télévisée.

«Choyés»

En ce qui a trait à l’émission en tant que telle, la comparaison est plus facile à faire entre les États-Unis et la France, laisse savoir Alex Francoeur. Il s’agit du même concept où les talents des participants sont diversifiés, alors que Révolution se concentrait sur la danse.

«À Révolution, on est jugés sur les aspects techniques de la danse. En allant aux États-Unis, on a compris que dans les concours de talents, ils veulent être divertis et touchés. On allait là en misant sur l’émotion et l’interprétation», explique Alex Francoeur.

«Je veux pousser les limites des rêves du petit garçon de Saint-Constant.»

-Alex Francoeur

Toutefois, le duo s’est senti plus entouré et soutenu par les Français que par les Américains, en raison notamment de la langue et de la culture similaire avec celles du Québec.

«On a été choyés», dit le danseur.

Quand on lui demande s’il a l’objectif de percer davantage à l’international, Alex Francoeur répond qu’il «ose dire oui».

«Je suis quelqu’un qui voit très grand dans toutes les sphères de ma vie. Ce n’est pas nécessairement pour devenir la plus grande vedette du monde. Je veux continuer à vivre des expériences aussi grandes», confie-t-il.

Alex Francoeur témoigne de la fierté qu’il a de bien gagner sa vie grâce à la danse et de prouver que c’est un «métier valable». Celui qui a demeuré aux États-Unis pour sa carrière et a performé dans l’ombre d’artistes internationaux comme Jason Derulo et Ariana Grande ne cache pas qu’il a davantage confiance à l’avant-scène depuis qu’il est revenu au Québec.

«Je me suis reconnecté avec mes valeurs. Ça se traduit dans mon art et dans l’artiste que je suis. J’ai compris qu’il n’y en a pas un qui est plus gros que l’autre», partage-t-il.

Chorégraphe 

Alex Francoeur ne manque pas de projets au Québec. Il est présentement chorégraphe pour l’émission En direct de l’univers.

«Les gens remarquent ce côté créatif et ils ont envie d’avoir ma signature en tant que chorégraphe et danseur sur les plateaux de télévision. Je me sens choyé», dit-il.

Le danseur a également chorégraphié les performances au Bal mammouth en juin dernier, et a le même mandat pour le spectacle du Boogie Wonder Band en décembre.

Néanmoins, s’il avait à choisir, la passion première d’Alex Francoeur est l’interprétation sur scène ou devant une caméra. Il estime que c’est cette flamme qui lui permet de développer la corde de la chorégraphie à son arc artistique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires