Billet d’humeur : Et la lumière fût !

Billet d’humeur : Et la lumière fût !

hands holding the sun at dawn

Crédit photo : Depositphotos

Avez-vous peur du ridicule?

Ça faisait longtemps que j’y pensais. Que je voulais l’essayer. Puis, Sandra m’a montrée la sienne. Parce qu’elle en a trouvé une pas trop cher. C’est ce qui freinait mon envie.

J’ai toujours dit que je pensais souffrir d’un manque de soleil à l’automne. Ce pourquoi je recommence à prendre de la vitamine D. Jusqu’au printemps. Malgré tout, j’ai juste envie de rester sous les couvertures les jours d’automne où il pleut. Tant ça me déprime. M’enlève toute énergie. Que je ne veux rien faire. Au bureau, je dormirais si j’en avais la chance.

Alors je me suis dit que je n’avais rien à perdre à essayer la luminothérapie. J’ai acheté une lampe il y a trois semaines environ. Pas plus grosse qu’un mini iPad. Avec une prises USB pour l’ordinateur. Une demi-heure d’exposition chaque jour suffit.

C’est sensé combattre la dépression saisonnière. Augmenter la sérotine qui affecte l’humeur. Et aider à la production de mélatonine. J’ai lu que ça fonctionne chez environ 50% des gens.

La première fois que je l’ai allumée, on aurait dit que je me trouvais sous un <@Ri>spot<@$p> de scène tant c’est intense. Et ça n’est pas passé inaperçue auprès des collègues qui sont venus dans mon bureau. Plusieurs ont trouvé ça trop intense. Mais, heureusement, on s’habitue rapidement à la luminosité blanche. Puis, on ne doit pas regarder la lumière directement.

«Que serait la lumière sans les êtres qui la perçoivent?»

-Philippe Montillier dans Rencontres

Discrètement, j’ai trié quelques collègues sur le volet susceptibles d’avoir un intérêt elles aussi pour la lampe. Ou d’être plus réceptives. Une première. Puis une deuxième. À chacune leur tour.

La chose est rapidement devenue publique que j’avais une lampe de luminothérapie. Déclenchant l’hilarité chez certains collègues. À commencer par la PDG Julie. Parce que le ridicule ne tue pas, je ne m’en formalise pas. Au contraire, j’ai pris le parti dans rire. Puis, je lui ai montré un article sur le sujet dans le journal.

J’ai ri encore plus quand j’ai découvert qu’elle avait emprunté la lampe une journée. Puis, le lendemain et le surlendemain.

On se l’arrache désormais.

Est-ce que ça fonctionne? Je serais portée à vous dire oui. Parce que j’ai l’impression d’avoir plus d’énergie. J’ai l’humeur plus joyeuse et je fais moins d’insomnie.

Si la lampe a un effet placebo, qu’on ne me l’enlève pas!

 

 

 

Commenter cet article

avatar