Billet d’humeur : Les malchanceux

Billet d’humeur : Les malchanceux

Un homme d'affaires qui essuie un orage isolé dans un champ.

Crédit photo : Depositphotos

Connaissez-vous des gens qui sont malchanceux?

On a tous dans notre entourage des gens à qui tous les malheurs arrivent. Sinon, les histoires les plus abracadabrantes. Tant elles sont difficiles à croire. Presque tirées par les cheveux. Et qui n’arrivent à personne d’autre. Personne.

L’affaire, c’est qu’elles sont vraies. Pas sorties de la tête d’un auteur qui déciderait de les porter en images sur grand écran. On connaît la/les personnes à qui elles surviennent. Constamment. Leur vie mis bout à bout deviendrait un long métrage d’histoires invraisemblables. Et d’une tristesse infinie, sinon d’un ridicule inouï, tant ça n’aurait plus de sens.

Il y a longtemps que je n’ai pas parlé à ma cousine, mais il arrive que ma mère me donne des nouvelles par le biais de sa sœur. Souvent, ce qui lui est arrivé dépasse l’entendement. Pour une fille pourtant sans histoire. Qui ne fait rien différemment des autres. Qui a une vie ordinaire, rangée. Qui veut juste se fondre dans la masse, élever sa famille, exercer un travail qu’elle aime, avoir une vie sociale, etc.

Je me souviendrai toujours de ses premières nuits dans son nouvel appartement. Qui a viré au cauchemar. Le tuyau de sa laveuse a cédé et l’eau a inondé sa cuisine. Elle a dû se lever pour nettoyer le dégât. Puis, une prise de courant dans sa chambre a fait défaut, déclenchant un début d’incendie derrière sa commode. Rien pour se sentier en sécurité dans son nouveau chez-soi.

Et ce, sans parler d’une de ses voitures neuves où l’eau s’accumulait sans cesse dans le coffre arrière. Sans grande explication logique.

 

«Il y a des gens tellement malchanceux qu’ils se jettent dans des accidents qui aller arriver à quelqu’un d’autre.»

-Auteur anonyme

 

Au travail, il y a aussi l’intégratrice web Julie aussi à qui tout arrive. Il suffit qu’elle se stationne dans une rue derrière une série de voitures pour qu’elle soit la seule à avoir un mémo méchant dans son pare-brise. Qu’un huissier lui laisse savoir qu’il est passé chez elle en son absence pour lui avouer le lendemain – après une nuit d’insomnie – s’être trompé d’adresse. Que la police appelle au travail parce que la porte avant de sa maison est ouverte.

Je ne sais pas ce qui cause ça. Ce qui fait en sorte qu’ils sont aussi bad luckés au quotidien. Ça ne peut pas être seulement la loi de Murphy.

 

 

 

Commenter cet article

avatar