Billet d’humeur : l’inconscient

Billet d’humeur : l’inconscient

Des lettres pêle-mêle.

Crédit photo : Depositphotos

Quel est le pouvoir du cerveau?

De manière générale, les experts s’entendent pour dire qu’on utilise qu’environ 10% de nos facultés. Et que le reste de notre cerveau possède des pouvoirs insoupçonnés. En d’autres mots, que notre boîte à poux dispose d’outils dont on ne se doute pas de l’existence.

Je me questionne parfois sur les pouvoirs de l’inconscient. Tant il m’arrive d’avoir l’impression, de temps à autre, qu’il me donne un coup de pouce. Pour éviter une erreur. Me rappeler un truc important que je suis en train d’oublier. Il est généralement minuit moins une. Du coup, j’évite une gaffe au dernier instant. Et ça touche généralement mon travail.

Ça se passe toujours de la même manière. Je suis couchée pour la nuit et je me réveille d’un coup sec. Comme quand on – nous? – sort précipitamment d’un rêve. Comment dire? J’éprouve une espèce d’illumination. Le truc important que j’avais oublié me revient en tête. En fait, c’est comme si c’est ce qui me tire du sommeil. Illico. Je pourrais l’interpréter comme une action de mon inconscient à frapper à grands coups de poing à la porte de mon conscient.

Selon ce que j’en ai lu, ça ferait du sens, puisque «l’inconscient se manifeste quand la conscience lâche prise, dans des moments de sommeil, de fatigue ou encore de lâcher prise, quand nous flânons et rêvons éveillé». (Source: www.educationtoutcomment.com)

Il y a quelques jours, ça m’est arrivé encore. J’avais approuvé la correction d’un slogan pur un projet spécial. L’idée était brillante. Le concepteur avait encore une fois impressionné tout le monde. Je suis à mon tour tombée sous le charme de son idée. J’ai approuvé le texte.

Puis, au beau milieu de la nuit, je me suis réveillée en panique. Réalisant qu’il y avait une faute dans un mot. Que, dans le slogan, le mot était employé à titre de verbe et non à titre de nom. Il manquait donc une lettre. Merde!

«L’inconscient se venge la nuit.»

-Louis Scutenaire dans Mes inscriptions

J’ai difficilement refermé l’œil. Tant il urgeait pour moi d’aviser le concepteur et ma patronne. Avant qu’il ne soit trop tard.

Je ne m’explique toujours pas comment mon inconscient a fait ce tour de passe-passe. Est-ce que ma conscience avait fait de l’aveuglement volontaire pendant la journée? Est-ce que j’ai compris à retardement – dans ma phase inconsciente – qu’il y avait une faute?

Quoi qu’il en soit, cette petite trappe dans le cerveau est fascinante.

 

 

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar