Actualités

Candiac révèle sa vision du futur centre-ville

mardi le 13 juillet 2021
Modifié à 16 h 02 min le 13 juillet 2021
Par Vicky Girard

vgirard@gravitemedia.com

La Ville de Candiac détaille ce qu’elle prévoit effectuer dans le secteur du centre-ville Montcalm. Après plusieurs années de réflexion et de consultations des citoyens, elle a adopté un Programme particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur en séance du conseil municipal, le 12 juillet. 

À lire aussi: La vision de Candiac pour son futur centre-ville se dessine

L’aménagement «fera rayonner l’effervescence de Candiac. Les grandes orientations du secteur sont maintenant tracées et la prochaine décennie le verra évoluer vers un centre-ville animé et un milieu de vie attractif et dynamique qui reflètera les engagements de Candiac en matière de développement durable», souligne le maire Normand Dyotte par voie de communiqué. 

La Ville compte allier ses atouts énergétiques et en transport afin d’offrir un cadre de vie vert, «inspirant et nourricier» à l’ensemble des résidents et usagers du centre-ville. 

La Municipalité mentionne que de requalifier le quartier commercial, institutionnel et industriel afin de le transformer en centre-ville «est un exercice particulièrement singulier qui nécessite une prise en considération du contexte actuel et des contraintes du site». Des balises sont ainsi instaurées dans le PPU. 

Orientations

Plusieurs grandes lignes sont tracées en termes d’orientations pour le futur centre-ville. La mobilité active et collective est en une. Afin de connecter cette zone aux autres secteurs de la Municipalité, celle-ci veut développer des liens vers le stationnement incitatif avec des trottoirs et des pistes cyclables multifonctionnelles à des endroits stratégiques ainsi que «des aménagements permettant de franchir les barrières physiques», décrit-elle. 

Dans l’optique de son plan de communauté nourricière, soit la promotion d’agriculture urbaine, Candiac prévoit intégrer un marché public centralisé et réintroduire les activités maraîchères sous forme de plantation d’arbres fruitiers, de potagers individuels et collectifs, puis de jardins sur les toitures. Des espaces verts et bleus sont également dans les plans à travers une place publique avec des jets d’eau, des parcs connectés à ceux existants et des îlots de fraîcheurs parsemés d’arbres. 

Fonctions et usages 

Étant donné la présence de deux écoles dans le secteur, la Ville veut faire du secteur un endroit où des équipements sportifs et de loisirs et une maison du citoyen seront complémentaires à de nouveaux commerces et des services de proximité comme des restaurants, terrasses, habitations et bureaux. Elle planifie d’organiser l’espace avec des éléments urbains et de socialisation, ainsi que d’agencer les hauteurs des constructions «afin de créer un cadre bâti compact et à échelle humaine». L’art public sera aussi intégré au nouveau secteur. 

Pôles

Le PPU est constitué de deux pôles, soit un d’innovation durable qui sera réfléchi de manière à réduire la consommation énergétique et les émission de gaz à effet de serre, puis un civique structurant composé d’espaces publics diversifiés.