Carambolage : le ministre des Transports veut agir dès cet été

Par Vicky Girard
Carambolage : le ministre des Transports veut agir dès cet été
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Le ministre des Transports François Bonnardel affirme avoir consulté son équipe rapidement pour mettre des solutions en place dès cet été, après le carambolage qui a fait deux décès et plusieurs blessés graves le 19 février.

«J’haïs materner les automobilistes», dit-il.

Néanmoins, M. Bonnardel a soulevé l’idée d’installer un panneau de signalisation ou des végétaux plus hauts. Il a précisé que la clôture aménagée pour les cyclistes n’a pas fait le travail.

À titre informatif, un panneau avec des clignotants indique déjà quand la visibilité est réduite sur le viaduc, avant le bassin La Prairie.

«Il faut faire la différence entre un secteur accidentogène et un secteur à risque, a-t-il évoqué au lendemain du carambolage lors d’un point de presse. Au-delà des statistiques, le secteur n’a pas eu plus d’accidents qu’ailleurs au Québec.»

Il ajoute qu’il connaît bien le coin et admet qu’il peut s’agir d’un secteur à risque, si certaines conditions météorologiques s’appliquent.

«La preuve, à 11h26 et à 11h56, nos déneigeurs étaient là. Vingt-cinq minutes plus tard, vous avez le phénomène qu’on appelle en anglais whiteout. Bourrasques de vent, fleuve, proximité de la 132 et boom! L’accident arrive», explique M. Bonnardel.

Rappelons qu’en point de presse l’après-midi des événements, le ministre a affirmé que ce tronçon n’était pas jugé accidentogène par le ministère.

Après vérifications, aucun rapport du coroner en lien avec la viabilité hivernale n’a été produit depuis au moins 20 ans. Il a indiqué qu’environ 65 000 véhicules circulent sur l’autoroute 15 Sud chaque jour et que selon les données du ministère, 54 accidents sont survenus dans ce secteur dans les 5 dernières années.

Alain Therrien offre ses condoléances

Le député fédéral de La Prairie et leader parlementaire du Bloc Québécois, Alain Therrien, a offert ses condoléances aux familles éprouvées par le carambolage, le 20 février, lors d’une déclaration à la Chambre des communes. Il a également reconnu le «travail colossal» des différents services d’intervention de la région ainsi que de la ville de La Prairie.

«L’importance de ces femmes et ces hommes qui font preuve de bravoure et de sang-froid lorsque surviennent des situations comme celle vécue hier après-midi passe parfois sous le silence derrière la tristesse et l’incompréhension. Un sincère merci, donc, à ces héros qui consacrent chaque jour de leur vie à veiller à notre bien-être», a-t-il dit.

À LIRE AUSSI: Carambolage à La Prairie: l’identité des deux victimes est connue

Carambolage à La Prairie : un blessé toujours dans un état critique

Carambolage : des Américains coincés à La Prairie

Carambolage à La Prairie : des conducteurs impliqués témoignent

Carambolage à La Prairie : près de 70 blessés, deux personnes entre la vie et la mort

Partager cet article

7
Laisser un commentaire

avatar
7 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
ClairePier-AnnPaulette FournierC. LevasseurGaetan V Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gaetan V
Guest
Gaetan V

Comme a d’habitude le gouvernement, attends qu’il y ait des mort avant d’agir, j’ai bien hâte de voir ce qu’ils vont faire.

C. Levasseur
Guest
C. Levasseur

Ça n’a pas besoin d’être accidentogène pour être dangereux. Il n’y aura qu’un mur qui pourra amoindrir la poudrerie dans ce secteur. Ailleurs des arbres ont déjà été plantés sans le succès escompté. Pourquoi devrions-nous faire le test et dépenser de l’argent pour confirmer l’évidence.vpiur ma part, quand il y a le moindre risque dans ce secteur, j’utilise le boulevard Taschereau, mais cela ne peut pas être une solution permanente. Il faut trouver des solutions avant qu’il y ait encore d’autres accidents graves

trackback

[…] Serres, maire de La Prairie, met un bémol à l’intention du ministre des Transports François Bonnardel d’agir cet été, car une réflexion est nécessaire, dit-il. Il tient à ce que la Ville soit impliquée dans la […]

Paulette Fournier
Guest
Paulette Fournier

Tous les autoroutes du québec ou il y a une problématique de vents devraient avoir des végétaux ( genre sapins ,pins, cèdres le long des autoroutes… c est ça fait des années que je le dis et en plus les végétaux donneraient de l’oxygène et s’occuperaient du carbone….. plein de monde content….. on est rendu en 2020 et personne n y a pas pensé encore….. ça va prendre combien de morts??????

trackback

[…] Serres, maire de La Prairie, met un bémol à l’intention du ministre des Transports François Bonnardel d’agir cet été, car une réflexion est nécessaire, dit-il. Il tient à ce que la Ville soit impliquée dans la […]

Pier-Ann
Guest
Pier-Ann

Selon moi un mur est sans aucun doute la solution la plus probable de faire une différence. Mon conjoint est parmis les blessés grave et chaque jours est un combat pour lui ainsi que toute la famille. Sachant que des milliers de personnes passent par là, il serait dommage d’attendre que d’autres familles aient besoin de surmonter cette dure épreuve avant d’agir.

Claire
Guest
Claire

Ayant travaillé à Boucherville et habitant à St Constant , j ai passé à plusieurs reprises cette route qui me faisais tellement peur l hiver que j empruntais souvent Blv Taschereau ….. Il est grandement temps ….. de oui y construire un mur …..