Cathy Lepage souhaite un dialogue avec Québec solidaire

Cathy Lepage souhaite un dialogue avec Québec solidaire

Cathy Lepage photographiée lors de la campagne électorale qui vient de se terminer.

Crédit photo : Le Reflet - Archives

Au lendemain de sa défaite électorale, la candidate du Parti québécois (PQ) dans La Prairie, Cathy Lepage, souhaite que sa formation entame un dialogue avec Québec solidaire (QS).

«Si on met les résultats de QS et le PQ ensemble, il y a une bonne partie de la population du Québec qui est progressiste. Je crois qu’il est important qu’on bâtisse un dialogue avec QS si l’on ne veut pas rester confiné, chacun, à 9 ou 10 élus», a mentionné Mme Lepage.

Elle s’est dite surprise de la majorité qu’a obtenue la CAQ.

«Je ne m’attendais pas à ça. La volonté de changement était là. Je pense qu’il y a eu une réaction des électeurs qui ne voulaient plus des libéraux et la CAQ a incarné ce changement», a affirmé la candidate.

 

«De part et d’autre – entre Québec solidaire et le Parti québécois – il faudra démontrer de l’ouverture.»

– Cathy Lepage, candidate défaite dans La Prairie

«Ça démontre qu’il y a un problème avec les sondages et leur méthodologie. Moi, je serai partisane pour qu’on ne fasse pas de sondages pendant la campagne électorale. On devrait laisser la paix aux électeurs et leur permettre de prendre connaissance des programmes des partis plutôt que d’essayer de les influencer», a souligné la représentante du PQ.

«C’est un peu n’importe quoi ces sondages, poursuit-elle. On le voit parce que personne n’a prédit une vague caquiste.»

 

Bonne campagne

Considérant qu’elle a réalisé une très bonne campagne de terrain, Cathy Lepage est néanmoins déçue du résultat obtenu.

«On travaille pour gagner et ce n’est pas ce que les électeurs nous ont répondu. Je considérais que la plateforme du Parti québécois était progressiste surtout au niveau environnemental, de la santé et des services sociaux», a-t-elle déclaré.

Affirmant qu’elle a l’intention de continuer à militer au sein du PQ, elle a souligné qu’elle sera de retour à la tête du Complexe le partage d’ici deux semaines. Occupant le poste de directrice générale de l’organisme établi à La Prairie, elle avait quitté ses fonctions le temps de la campagne électorale.

Dans le cadre de ses fonctions au Complexe, elle entrevoit ses relations avec le nouveau député caquiste Christian Dubé, qui a été son adversaire, d’un bon œil.

«J’ai pris la peine [lors du dévoilement du scrutin] de l’appeler pour le féliciter. J’ai hâte de le recevoir au Complexe et lui montrer tout le travail qu’on fait pour améliorer les conditions de vie des citoyens», a indiqué la principale concernée.

Commenter cet article

avatar