Le Centre sportif La Prairie poursuivra ses activités

Le Centre sportif La Prairie poursuivra ses activités

Partie de hockey entre des artistes et la Bande à Jap's au Centre sportif La Prairie à l'automne 2017.

Crédit photo : Le Reflet - Archives

L’ouverture prochaine d’un nouvel aréna à La Prairie ne sonne pas le glas du Centre sportif de La Prairie, contrairement à ce que certaines personnes pensent.

L’aréna n’appartient pas à la Ville, puisqu’il est de propriété privée. Et le propriétaire André Champagne n’a pas l’intention de changer de vocation, a-t-il expliqué au Reflet.

Le nouvel aréna de 13,4 M$ en construction dans le quartier Symbiocité disposera d’une seule glace pour le moment et ne suffira pas à combler les besoins de tous les organismes (hockey et patinage artistique) de la Municipalité, selon lui.

«La Ville prenait 90% des heures de glace chez nous, rapporte M. Champagne. Elle continuera quand même à en prendre un peu parce qu’elle en achetait en plus ailleurs.»

Avec le déménagement prévu des activités des organismes de la municipalité dans le nouvel aréna en septembre, M. Champagne entrevoit de recruter des ligues de garage de hockey qui voudront bénéficier de meilleures plages horaires les soirs et week-ends tout en payant moins cher.

«Le Centre sportif La Prairie n’est peut-être pas à la mode, mais ça reste une glace, des bancs et des chambres, et c’est ce que les joueurs veulent», dit-il.

À court terme, le propriétaire n’entrevoit pas d’effectuer de rénovations majeures. L’endroit a été fondé en 1966.

Une pression

L’aréna municipal répondra aux demandes répétées des organismes pour des infrastructures plus récentes auprès des élus municipaux, tel que l’a déjà dit le maire Donat Serres.

«Il y avait une pression sur la ville parce que les joueurs du hockey mineur vont jouer dans des arénas neufs comme à Isatis à Saint-Constant», croit M. Champagne.

 

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar