Chronique d’une Constantine qui travaille au service à la clientèle en temps de COVID-19

Chronique d’une Constantine qui travaille au service à la clientèle en temps de COVID-19
(Photo : Pixabay)

Ce matin (15 septembre), vers 6h, une altercation dans un Tim Hortons local. À quel propos? Le port du masque évidemment!

Le client, indigné qu’on lui demande de porter le masque correctement nous lance des injures que nous ne méritons pas. En tant qu’étudiante de deuxième année au cégep, je jongle entre les cours en ligne, en plus de travailler 20 heures par semaine au service à la clientèle. Ne vous trompez pas: j’adore mon travail et l’aspect social qu’il m’apporte, habituellement. Mais ce matin, je suis fatiguée, je me suis réveillée à 4h20 pour mon quart de travail qui débute à 5h. À 9h30 ce matin, j’ai un cours de chimie organique, suivi d’un cours d’électricité, de psychologie et finalement, de littérature anglaise. Mon cégep est en ligne à 100% et je n’aurai probablement pas la chance de rencontrer mes professeurs cette session-ci. J’avoue qu’il est difficile de saisir tous les concepts scientifique derrière mon ordinateur dans ma chambre, mais je comprends que tout le monde a dû s’ajuster.

Mais je suis fatiguée, fatiguée de voir que ce n’est pas tout le monde qui fait les efforts pour que ça change, j’aimerais pouvoir sortir davantage que mon parcours de 3 kilomètres dans mon quartier, mon travail, et les jours où je vais à l’épicerie, mais ce n’est pas possible. Ce n’est pas possible parce qu’il y a toujours des gens qui ne se plient pas aux recommandations, qui ne portent pas leur masque correctement. J’aimerais pouvoir rencontrer mes professeurs à la prochaine session, j’aimerais pouvoir aller au cinéma m’asseoir à côté de mes amis, mais je ne sais pas si c’est possible pour tout de suite. En attendant, je porte mon masque, je suis les recommandations et j’espère que la situation change positivement. C’est la nouvelle normalité de porter un masque, ne soyez pas frustré qu’on fasse notre travail en vous demandant de le porter correctement, et soyez conscients que la situation dure à cause des citoyens qui ne comprennent pas le but de ces mesures et qui agissent en conséquences. Si vous êtes contre, s’il-vous-plaît, restez chez vous. Sinon, portez-le et portez-le comme il faut s’il-vous plaît. Protégez les plus à risque. Prenez soin de la communauté pour qu’on puisse voir la fin.

Maude Carbonneau

Saint-Constant

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
John McGill
John McGill
1 mois

À vous tous qui ne comprennent rien au gros bon sens, retirez vous de la société. Vous des boulets, vous atténuez nos chances de se sortir de cette « merde ». Bravo à vous jeune dame!