Cinq questions à Martin Perizzolo

Par Martine Veillette
Cinq questions à Martin Perizzolo

Le comédien qui tenait le rôle de Benoît dans les annonces de Les Fromages d’ici et celui de Jean-François dans Les beaux malaises sera de passage à Sainte-Catherine, le 30 septembre. Martin Perizzolo y présentera un spectacle d’humour. La Ville profitera de ce premier événement de la série Rires et pop-corn afin de lancer sa politique culturelle.

Pourquoi présenter un premier one man show maintenant?

«Malgré que le grand public me connaisse par mes rôles, comédien n’est pas mon premier métier. Je suis avant tout un humoriste! Si vous me trouvez bien comme comédien, vous devriez me trouver très bien dans ma vraie job! Pourquoi un one man show figure dans mes projets aujourd’hui? Parce que j’ai enfin la confiance d’avoir quelque chose à offrir, que les gens vont se déplacer pour passer un très bon moment.»

À quoi peuvent s’attendre les spectateurs à Sainte-Catherine?

«À rire, c’est certain! En plus du matériel que je présenterai, j’ai appris qu’il y aura aussi l’humoriste Julien Lacroix qui figurait dans mon spectacle coup de cœur au festival Juste pour rire. On va avoir du fun

Qu’est-ce qui t’a rendu le plus célèbre, selon toi. Les annonces des fromages d’ici ou ton rôle dans les Beaux malaises?

«C’est d’avoir créé mon propre beau malaise en échappant Julie Snyder au Banquier

C’est quoi de jouer avec Martin Matte?

«Le plaisir que vous avez à regarder Martin Matte à la télé… C’est exactement ça, fois 100!!! Il est drôle et généreux comme acteur. Il s’entoure bien, c’est agréable de travailler avec de grosses pointures! Aussi, c’est flatteur quand on prend conscience qu’il nous a choisis pour l’entourer.»

Un commentaire drôle d’un fan qui t’a croisé dans la rue?

«C’est toujours comique et sympathique! Soit une référence au Gros show, aux fromages ou au fait que je ne joue jamais au tennis!»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des