La collecte des déchets organiques coûtera environ 46 $ par porte

La collecte des déchets organiques coûtera environ 46 $ par porte

Crédit photo : Le Reflet - Archives

La collecte des déchets de table, feuilles mortes et autres résidus organiques reviendra à environ 46 $ par porte la première année pour la MRC de Roussillon et la MRC de Beauharnois-Salaberry. En contrepartie, la facture de l’enfouissement va diminuer.

Les citoyens des 18 municipalités qui font partie du territoire disposeront d’un bac brun à compter de l’automne 2019. Les matières recueillies seront compostées en attendant la mise en service de l’usine de biométhanisation projetée par les deux MRC à Beauharnois.

La MRC de Beauharnois-Salaberry a accordé à l’entreprise Col Sel Transit Inc. du Groupe TIRU le contrat de collecte, transport et traitement des matières organiques pour un montant estimé de 1,7 M $ pour la période du 30 septembre 2019 ou 29 septembre 2020. Le coût est approximatif puisque le nombre de collectes, d’unités d’occupation et le tonnage sont sujets à confirmation, selon la résolution pertinente adoptée par les maires.

De son côté, la MRC de Roussillon a octroyé le contrat à Complexe Enviro Connexions pour une valeur estimée de 2,9 M $ pour la même période d’un an. «Ce prix varie en fonction du nombre d’unités d’occupation qui seront desservies et de la quantité de la matière organique traitée», précise Mélanie Cloutier, porte-parole de la MRC.

Le total de 4,6 M $ pour les deux MRC, qui comptent 100 000 ménages, représente 46 $ par porte. Le coût final pour les villes sera moindre puisque les matières déposées dans le bac brun n’iront pas au site d’enfouissement. Lequel commande un tarif de plus de 100 $ la tonne métrique.

Compostage à Lachute

Le contenu des bacs bruns des citoyens des deux MRC sera traité à Lachute sur un site de compostage autorisé de la firme GSI Environnement, une division d’Englobe.

Une certaine quantité du compost produit sera redistribuée aux citoyens par l’entremise des écocentres à de périodes déterminées, fait part Guy Longtin, porte-parole de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

360 municipalités

Les citoyens de 360 municipalités au Québec ont un bac brun, selon Recyc-Québec.

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Manon sauvé Recent comment authors
Manon sauvé
Invité
Manon sauvé

Non pas d accord on paie déja assez sien plus faut payer pour sa