COVID-19 : « C’est pas le temps de pogner une punition niaiseuse et de perdre le match » – Legault

Michel Thibault
COVID-19 : « C’est pas le temps de pogner une punition niaiseuse et de perdre le match » – Legault
(Photo : Capture d'écran)

À l’approche de la reprise d’un grand pan de l’économie dans la grande région de Montréal, François Legault a exhorté la population à respecter les consignes contre la COVID-19 lors de son point de presse quotidien mardi.

« Comme on dit au hockey, c’est pas le temps de pogner une punition niaiseuse et de perdre le match », a imagé le premier ministre du Québec.

« On reprend un peu le contrôle mais la partie n’est pas gagnée. Le virus rôde, c’est important de se protéger et de protéger les autres », a-t-il souligné.

« Si le virus recommence à se propager trop rapidement va falloir remettre le Québec sur pause. »

Le respect de la distance de 2 m est de mise ainsi que le masque dans les lieux publics, fortement recommandé, a souligné M. Legault.

Déçu d’une manifestation

Le premier ministre s’est dit déçu d’une manifestation de la FIQ, syndicat qui représente les infirmières, réclamant d’augmenter les ratios, c’est-à-dire le nombre d’infirmières. M. Legault a fait valoir que son gouvernement avait « beaucoup augmenté les postes » mais que ceux-ci n’étaient pas comblés. Il a observé qu’il y avait trop de personnel à temps partiel.

« Pas une entreprise ne pourrait fonctionner avec la moitié des effectifs à temps partiel », a-t-il soumis.

Il a dit vouloir trouver des solutions avec le syndicat des infirmières.

« Ça devrait se faire à la table plutôt que dans des manifestations devant nos bureaux », a-t-il dit.

Journée des préposées aux bénéficiaires

François Legault a adressé ses remerciements du jour aux préposées aux bénéficiaires, rappelant que ce 19 mai est leur journée nationale.

« Je dis toute mon admiration aux préposées aux bénéficiaires. C’est un poste qui a trop longtemps été  sous-estimé », a-t-il affirmé.

Il a répété qu’il voulait augmenter le salaire de ces travailleurs de la santé pour attirer plus de gens dans le domaine. « Si on a plus de préposées, ça va soulager les infirmières. »

« La meilleure façon de les remercier, c’est de suivre les consignes » a insisté M. Legault.

Bilan pour le Québec

44 197 cas confirmés

3647 décès

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des