Actualités
Culture

Des citoyens transforment la remorque des loisirs de Sainte-Catherine

jeudi le 25 novembre 2021
Modifié à 14 h 39 min le 25 novembre 2021
Par Guillaume Gervais

En plus d’apprendre l’abc de l’art graffiti, les participantes ont aussi parcouru un circuit-découverte de murales dans le quartier Hochelaga de Montréal. (Photo: Gracieuseté-Denis Germain)

Treize artistes de Sainte-Catherine ont réuni leur talent afin de créer une œuvre unique qui orne la remorque des loisirs de la Ville depuis cet automne.

Les fresques colorées ont été réalisées dans le cadre d’une médiation culturelle avec l’artiste multidisciplinaire Monk.E et l’agence d’art urbain ASHOP.

«Faire ce projet, c’est très important pour une municipalité, soutient Monk.E par voie de communiqué. C’est une manière de nourrir l’âme de ses citoyens, de dire à sa nouvelle génération que son opinion compte.»

Quatre citoyennes l’ont accompagné dans la conception de l’œuvre au début du mois de septembre. Neuf adolescentes et jeunes adultes se sont ensuite jointes à l’équipe afin de transposer l’œuvre sur la remorque dans les locaux de l’atelier ASHOP.

«L’activité m’a permis de redécouvrir mon appréciation de l’art et ça me donne envie d’en refaire», a souligné Kélianne, participante et citoyenne de Sainte-Catherine.

La population a pu admirer le résultat final à l’occasion de l’événement le Chemin de la frousse au parc Optimiste, pendant la fête de l’Halloween.

(Photo: Gracieuseté -Denis Germain)

L’œuvre est inspirée du slogan de la Ville de Sainte-Catherine «Ma ville au bord de l’eau». Plusieurs éléments illustrent également le symbolisme ambigu de l’eau, qui représente autant la clarté que la noirceur.

«Voir les participantes s’exprimer et s’épanouir à travers ce projet de médiation culturelle est émouvant, indique Marie-Hélène Lemieux, chef de service de la culture à Sainte-Catherine. Le résultat est d’ailleurs magnifique.»

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous