Des élèves de l'école Jean-Leman à Candiac s’inspirent des grands maîtres

Photo de David Penven
Par David Penven
Des élèves de l'école Jean-Leman à Candiac s’inspirent des grands maîtres

La valeur n’attend pas le nombre des années. Il suffisait de se promener dans le gymnase de l’école primaire Jean-Leman à Candiac, jeudi, pour le réaliser. Les parents et visiteurs ont pu admirer près de 550 œuvres conçues par une centaine d’élèves de la maternelle.

Tout comme l’an passé, les enfants devaient s’inspirer de tableaux et de sculptures d’une vingtaine de grands maîtres de l’art du XIXe et XXe siècles. Parmi eux, Picasso, Riopel, Steve Hickok, Klee, Romeo Britto et Van Gogh.

Selon Karine Trudel-Crête, une des cinq enseignantes au préscolaire, cette activité a permis aux jeunes de découvrir les artistes et à apprendre de nouvelles techniques d’art.

«Ils ont pu travailler leur créativité», déclare-t-elle.

«C’est bon pour l’estime de soi, intervient Nathalie Dessureault, instigatrice de l’événement et enseignante. J’avais des élèves qui avaient beaucoup de difficultés en motricité fine et qui ont réussi à faire de très belles œuvres d’art.»

Les pièces présentées ont été confectionnées au courant de l’année. Chaque élève devait en concevoir entre cinq et six s’inspirant d’une œuvre spécifique d’un peintre ou d’un sculpteur. Ils avaient au préalable eu une présentation d’une courte biographie de chacun. C’est avec spontanéité que les enfants ont réagi lorsque leurs enseignantes ont présenté des toiles mondialement reconnues.

«Quand je leur ai montré les œuvres de Pollock, mes élèves me disaient que c’était du barbouillage. Par contre, lorsqu’ils l’ont vu (en vidéo) en train de peindre, ils se sont appliqués, par la suite, quand est venu le moment de créer», ajoute Mme Trudel-Crête.  

Fiers

Les élèves rencontrés lors de l’exposition étaient fiers de présenter leurs œuvres. Thomas Maisonneuve, qui a reproduit un tableau de Miro a apprécié l’expérience. «J’ai aimé mettre les couleurs et les motifs.»

«J’ai aimé ça à cause des couleurs. C’est très joli à la fin», a déclaré de son côté Anne-Sophie Paquin qui a reproduit une œuvre de Britto parmi ses réalisations.

Édouard Lacourse s’est inspiré de Gustav Klimt. Il dit avoir adoré tracer les tourbillons «aux crayons qui tachent». Cependant, c’est le portrait d’un chat, à la manière de Paul Klee, dont il est le plus satisfait.

Ilyana Frechet qui a réalisé un dessin dans le style de la peintre Frida Khalo a trouvé ardu de dessiner les cheveux.

«Il fallait que les fleurs soient belles», a-t-elle mentionné.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des