Des élèves reçoivent 11 000 $ et la visite de Marie-Mai

Par Vicky Girard

 

Les élèves de l’école primaire St.Mary’s à Longueuil ont reçu la visite surprise de la chanteuse Marie-Mai ainsi que de son conjoint musicien et producteur, David Laflèche, le 16 décembre. Les artistes et l’organisme canadien Musicounts sont venus remettre un don de 11 000$ pour l’achat d’instruments de musique.

Grâce à ce don, le nombre d’instruments pour les cours de musique est doublé, souligne la directrice de l’établissement scolaire, Vicki Roach.

«C’était une célébration aujourd’hui, avec des messages tellement positifs de Marie-Mai. On n’aurait pas pu demander mieux pour nos élèves», dit-elle.

La chanteuse a répondu aux questions d’élèves et leur a raconté que la musique a fait une grande différence dans sa vie, en étant «une source de lumière et de joie».

Mme Roach ajoute que c’est un des enseignants de musique qui a fait découvrir les chansons de l’artiste aux élèves anglophones. Cette matière occupe une place importante dans le parcours scolaire de ces derniers à St. Mary’s, soutient-elle.

Pour le couple d’artistes, c’était une opportunité de redonner.

«On est dans un métier où on reçoit du public […] C’est comme ça qu’il y a un échange qui se fait», fait valoir Marie-Mai.

Performances

Avec leurs nouveaux instruments, dont des claviers et une batterie, les élèves ont offert une performance musicale. Ils ont notamment interprété la chanson Différent de Marie-Mai devant l’artiste.

«Chaque fois que j’entend des jeunes partager ma musique et la chanter, ça donne une deuxième vie à mes chansons», confie la chanteuse qui dit avoir été surprise et touchée.

Elle a également chanté devant les élèves, accompagné de son conjoint à la guitare.

«Nous, quand on fait des spectacles sur scène, on a des lumières dans le visage, mais on ne voit rien. De performer dans un gymnase éclairé et de voir les yeux des enfants, ça nous a offert un show à nous», laisse savoir David Laflèche.

Nostalgie

Marie-Mai raconte que c’est à l’âge des enfants qu’elle a visité à l’école qu’elle a découvert la musique.

«C’est la première fois où quelqu’un m’a dit que j’étais bonne. Avant ça, tu pratiques chez toi, mais tu ne sais pas si ça sert à quelque chose», raconte-t-elle.

David Laflèche ajoute être fier d’avoir pu partager ce moment avec des élèves pour soutenir leur apprentissage de la musique et ceux qui souhaitent en faire une carrière.

«Ça part d’une vocation et d’une passion, mais il est important de leur apprendre que ça prend beaucoup de travail», indique le musicien et producteur.

Les deux parents d’une petite fille de 3 ans confient également avoir pris conscience de l’importance que peut avoir la musique «en la voyant réagir et s’éveiller» lorsqu’elle en écoute.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des