Des graffitis haineux sur les murs d'une entreprise de la région

Par Yanick Michaud
Des graffitis haineux sur les murs d'une entreprise de la région
(Photo : Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Des graffitis haineux ont été réalisés au cours de la nuit du 29 janvier sur la façade de l’édifice Loiselle à Saint-Timothée, semant la consternation chez les employés.
«Nous ne comprenons pas la signification. Nous n’avons pas eu de menaces. C’est sans lien. C’est un travail de lâche», a mentionné le PDG, propriétaire de l’entreprise de construction, Paul Béluse.
Outre de grandes traces de peinture grise, l’inscription Non à la prison pour migrants, attire l’œil.
 

Une inscription raciste et haineuse, était bien visible sur la façade de l’édifice Loiselle sur le boulevard Pie-XII à Saint-Timothée, mais la signification de Non à la prison pour migrantsdemeure quant à elle, nébuleuse. (Crédit photo : Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Les méfaits se sont produits au courant de la nuit. « Nous n’avons pas vu grand-chose, sinon deux individus sur nos caméras de surveillance. Nous avons signifié le geste aux policiers qui sont venus tôt ce matin. À partir de là, j’espère qu’ils vont trouver les responsables », dit le président-directeur général, dépité.

Il fera maintenant affaire avec une entreprise spécialisée dans le nettoyage pour refaire une beauté à sa façade. « Mais je ne pense pas que ce soit suffisant. Sur la brique ça pourrait partir, mais sur certains matériaux, il faudra sûrement repeindre. »

Selon une personne qui aurait vu les vidéos de surveillance, les malfrats auraient utilisé un type de pulvérisateur à main pour lancer la peinture, ou ce qui s’y apparente, sur les murs de l’édifice. (Crédit photo : Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Quant à la Sûreté du Québec, on assure que le geste a été signalé, mais que rien d’autre n’avait été signifié du même genre dans le périmètre immédiat, au cours des dernières heures. L’enquête est cependant ouverte.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des