Des plafonniers défecteux causent un début d’incendie, puis presqu’un autre

Par Hélène Gingras
Des plafonniers défecteux causent un début d’incendie, puis presqu’un autre
Les pompiers sont intervenus à deux reprises cet après-midi à Sainte-Catherine. (Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Les pompiers nagent en plein mystère relativement à début d’incendie survenu dans le plafonnier d’un immeuble à condos à Sainte-Catherine, cet après-midi, suivi d’une défectuosité identique dans un immeuble à proximité. Dans les deux cas, c’est le plafonnier de la cage d’escalier du 3e étage qui est en cause. 

«On en discutait entre nous cet après-midi après la deuxième intervention et on a rarement vu ça», témoigne Claude Brosseau, chef aux opérations à la Régie intermunicipale d’incendie de Saint-Constant – Sainte-Catherine.

Le service d’incendie a demandé au Service des Berges de Roussillon de faire enquête.

«On a aussi demandé à des maîtres électriciens de venir faire des vérifications avant de rétablir le courant», explique-t-il.

Des employés d’Hydro-Québec ont été demandés sur les lieux auparavant, mais ils ne sont pas parvenus à résoudre le mystère. Les deux bâtiments ne sont pas reliés par le même transformateur, a dit M. Brosseau.

Chronologie des événements

Les pompiers ont été appelés à la suite du déclenchement de l’alarme incendie d’un immeuble situé au 935, rue du collège, au coin du boulevard Saint-Laurent, vers 13h35. Ceux de Candiac – Delson, de La Prairie et de Saint-Philippe – Saint-Mathieu ont été appelés en entraide. Ils ont évacué l’immeuble.

«Le temps de réponse a été extrêmement rapide avec les pompiers sont en caserne. Le début d’incendie a été vite circonscrit. Il s’est limité à la fixture et au plafond. C’est de l’ordre de moins de 2000$», a-t-il évalué.

Alors qu’ils étaient toujours sur place, un voisin est venu à leur rencontre pour leur dire qu’une odeur de fumée émanait d’un immeuble situé au 3640, boulevard Saint-Laurent. Les pompiers s’y sont déplacés pour y pratiquer une intervention au même endroit, à la différence qu’il y a eu surchauffe électrique sans début d’incendie cette fois.

«Les deux bâtiments sont similaires. Est-ce qu’il y a eu des travaux? On n’a pas été en mesure de joindre les gestionnaires», a dit M. Brosseau qui demeurait stupéfait quand à cette coincidence.

La grande échelle a été déployée.
Les pompiers ont rarement vu une telle coincidence.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Les préventionnistes confirment qu’une défectuosité électrique est à l’origine d’un début d’incendie dans un immeuble à condos de Sainte-Catherine, le 12 juillet. […]