Des policiers frustrés, Saint-Constant confiante en ses chiffres

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Des policiers frustrés, Saint-Constant confiante en ses chiffres
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

La Ville de Saint-Constant estime qu’elle économisera 1,5 M$ d’ici cinq ans en se dotant d’un service de police autonome. L’argument n’a pas convaincu tous les citoyens qui ont pris la parole, dont la plupart des policiers de la Régie intermunicipale de police Roussillon, lors de la première de deux consultations publiques, le 7 mai.
Signe que les résidents étaient impatients d’en apprendre davantage sur ce projet annoncé publiquement par la Ville le 1er avril, la salle au Pavillon de la biodiversité était remplie à pleine capacité.
Sans détailler les dépenses d’opération du corps policier municipal, le maire Jean-Claude Boyer a réitéré qu’il est possible d’y parvenir à un coût similaire à la quote-part versée à la Régie sous sa formule actuelle. Ainsi, les coûts nets du service en 2019 avoisineraient les 5,5 M$, puis augmenteraient de 445 952$ au total pour les 5 prochaines années. Comparativement, l’augmentation de la quote-part de Saint-Constant à la Régie devrait être de 1 ,1 M$ durant cette même période, selon les chiffres présentés mardi soir.
«L’un des enjeux est le coût versus les services sur le terrain. Nous ne sommes pas d’accord pour payer un certain montant si cet argent est envoyé dans des services administratifs plutôt que dans les opérations, a fait valoir M. Boyer. Notre desserte sera arrimée aux besoins des citoyens et il y aura une présence accrue des patrouilleurs sur notre territoire.»
Les chiffres détaillés ont été demandés à maintes reprises par divers intervenants au micro. Ils seront disponibles sur le site web de la Ville de Saint-Constant le 17 mai, a promis le maire. Les citoyens qui auront des questions par rapport à ces nouvelles informations pourront par la suite les communiquer à la Municipalité jusqu’au 31 mai, a-t-il indiqué.
Selon les grandes lignes exposées le 7 mai, la Ville aurait recours à des agents de sécurité pour assurer la surveillance dans différents contextes, par exemple à l’occasion d’événements comme la Fête nationale ou à la Cour municipale. Un montant est déjà prévu au budget chaque année pour le recours à ce type d’agence, a informé le maire.
Climat houleux
La période de questions a principalement été monopolisée par des policiers en poste et à la retraite. Certains d’entre eux ont questionné les motifs de la Ville, suggérant qu’ils sont peut-être plus d’ordre politique que financier.
«Ce n’est absolument pas un conflit personnel, a immédiatement répliqué le maire Boyer. Je parle uniquement de modèle d’affaires ici.»
Ce dernier a néanmoins reconnu le climat houleux au cours des discussions avec les autres Villes membres de la Régie. M. Boyer a souligné qu’il ne ferme pas la porte à de nouvelles négociations pour rester au sein de la Régie intermunicipale de police Roussillon, à condition que ses doléances soient entendues, dont l’importance accordée à la richesse foncière dans le calcul de la quote-part. Sur ce point, les élus de Saint-Constant et de Candiac ne s’entendent pas avec leurs homologues.
Seconde séance
Au terme de la soirée, le maire Jean-Claude Boyer a indiqué au Reflet qu’il était «généralement assez satisfait de l’exercice et que les commentaires des policiers ne reflétaient pas ce qu’il entendait sur le terrain de la part des citoyens de Saint-Constant».
Une seconde séance publique de consultation se tiendra le jeudi 16 mai, à 18h30, au même endroit.
Réponses à des questions récurrentes
Est-ce que la Ville de Saint-Constant peut être desservie par la Sûreté du Québec ?
Non, puisque les 82 municipalités qui forment la Communauté métropolitaine de Montréal doivent obligatoirement être couvertes par un corps policier municipal de service niveau 2. La Sûreté du Québec est quant à elle un service de police provinciale.
Est-ce que le service de police de Saint-Constant pourrait desservir d’autres villes, comme Saint-Isidore par exemple ?
Oui, en autant que les municipalités soient limitrophes. Le maire Jean-Claude Boyer n’a pas fermé la porte à cette possibilité, précisant que «toutes les options étaient considérées».
Est-ce que la force de frappe pendant un événement majeur sera la même, si Saint-Constant fait cavalier seul ?
Ancien directeur de la Sûreté du Québec, le conseiller embauché par la Ville Serge Barbeau a affirmé par la positive, soulignant que «la SQ était toujours disponible pour appuyer d’autres corps de police», comme elle l’a fait lorsqu’un enfant avait été frappé mortellement sur la rue Rabelais en 2017. L’affirmation a provoqué des rires moqueurs parmi les policiers présents dans la salle, puisqu’ils n’étaient pas d’accord avec M. Barbeau.
Coûts nets estimés par policier et par population en 2019

Service de police de Saint-Constant Régie intermunicipale de police Roussillon
32 policiers (cadres inclus) 115 policiers (cadres inclus), soit l’équivalent de 27,6 pour Saint-Constant
5,5 M$ Quote-part de Saint-Constant de 5,5 M$
172 849$ par policier 200 736$ par policier
184,37$ par personne en 2019 (sur une population de 30 000 habitants) 184,68$ par personne (sur une population de 30 000$ habitants)
199,24$ par personne en 2023 222,98$ par personne en 2023

(Source: Ville de Saint-Constant)

Partager cet article

7
Laisser un commentaire

avatar
6 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
Helene GingrasHugoPomJGuy Lépineaubma01 Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Yannick morin
Guest
Yannick morin

Je pense que nous n’avons pas assister à la même consultation madame Leduc-Brodeur….

M. Alain
Guest
M. Alain

Ici dans cet article on parle bel et bien de « Serge Barbeau »… l’ancien Directeur de la SQ? J’espère, car on mentionne « Jean » Barbeau…disons que le passé de Jean est beaucoup moins glorieux que Serge…avec son histoire de peine d’emprisonnement de 15 mois en 2017! Merci de rectifier le nom!

Hélène Gingras
Member

Oui, l’erreur a été corrigé.

aubma01
Guest
aubma01

32 policiers cadres inclus, donc pour 7 jours à 24 h disons environ 6 cadres, reste 26, pour niveau 2 sur 7/24 au moins 5 spécialistes, reste 21, pour 7/24 avec au moins 1 policier au poste environ 5, reste 16 policiers à 2 policiers par auto patrouille pour couvrir 7 jours à 24 h, avec des quarts de12 h pour 4 jours et 3 jours off, qui ferait 48 heures/semaine ( 8 h de surtemp/semaine pour les 16 patrouilleurs et les 5 policiers au poste), donc environ 4 patrouilleurs de jour et 2 de nuit, pour une ville comme… Lire la suite »

Guy Lépine
Guest
Guy Lépine

Back to the future !!! L’histoire qui ce répète …il y a plus de 30 ans alors qu’il y eu une querelle de clocher entre les maires de l’époque George Gagné (Delson) et Claude Nadeau (Sainte Catherine) Un plan d’affaire du maire Nadeau !!! quel gâchis….et qui a finalement coûter beaucoup plus chère aux citoyen avec beaucoup moins de service. 4 policiers en service 🙂 Il suffit d’une arrestation pour faculté affaiblie et d’un accident ….il n’y a plus de policier disponible pour les prochaines 2 a 3 heures !!!! Lorsqu’on veut administrer une »affaire » et qu’on n’en connait… Lire la suite »

PomJ
Guest
PomJ

À ce que peux comprendre de la réunion du 7 Mai il y auras un rapport « ventilé » disponible le 17 Mai du projet soit le lendemain de la dernière assemblé public . Ensuite jusqu’au 31 Mai pour adresser nos questions soit au Maire ou à nos conseillers . Après cela la demande officiele sera fait au Ministère de la sécurité pour allé de l’avant avec le projet . Autrement dit si le gouvernement donne son accord et si aucun référendum ne se fait on auras pas le choix !!! À mon avis il n’y pas que l’économie sur… Lire la suite »

Hugo
Guest
Hugo

C’est une très mauvaise décision financière pour les citoyens. Il a oublié de nommer certains frais . Les élus de Saint-Constant veulent tout contrôler et gérer comme ils veulent. Malheureusement, ils ne sont pas à leur première mauvaise décision.En effet , ils ont expulsé la Maison des jeunes et coupé leur subvention de 50 000 $ Pour créer leur service pour les jeunes à grand frais. Les citoyens ne sont pas au courant des $$$ gaspillés pour lEgo .