Des Présences… à la bibliothèque de La Prairie

Par Katherine Harvey-Pinard
Des Présences… à la bibliothèque de La Prairie
L’artiste sculpteure Jocelyne Tremblay. (Photo : Le Reflet – Katherine Harvey-Pinard)

L’artiste sculpteure Jocelyne Tremblay a dévoilé le 11 septembre sa plus récente exposition, Présences…, qui sera présentée à la bibliothèque Léo-Lecavalier à La Prairie jusqu’au 27 octobre.

Avant de commencer à faire de la sculpture il y a huit ans, Jocelyne Tremblay était une artiste peintre. De 2001 à 2010, elle présentait ses œuvres dans des galeries.

«J’ai eu beaucoup de succès, j’étais dans plusieurs galeries au Québec et dans une à Vancouver», se souvient-elle.

C’est lorsqu’une amie l’a invitée à un atelier de sculptures de modèles vivants qu’elle est tombée en amour avec cet art.

«C’est devenu une passion sans nom», affirme-t-elle.

«Ça faisait 10 ans que j’étais confrontée à une toile et, là, je pouvais faire le tour de mes sculptures, ajoute-t-elle. J’étais contente, à 50 ans, de découvrir un nouveau médium. La sculpture, c’est un monde assez complexe.»

Une touche personnelle
Jocelyne Tremblay, qui est aujourd’hui membre professionnelle du Conseil de la sculpture du Québec, travaille majoritairement avec des modèles vivants. Elle essaie toujours d’ajouter des accessoires à ses sculptures; il peut s’agir de coquillages, de perles, de miroirs ou d’une simple robe.

«C’est ma touche personnelle, ce qui me distingue des autres», souligne l’artiste.

Elle aime également «les traces de vie, ce qui laisse une marque quelque part. Quand mon modelage arrive, si ce n’est pas lisse et qu’il y a une craque, j’essaie de la garder jusqu’à la fin. C’est ce qui est le plus beau pour moi, ce qui définit une personne.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des