«Dès que je suis sur mon vélo, je me donne à fond» – Coralie Houde

Par Katherine Harvey-Pinard
«Dès que je suis sur mon vélo, je me donne à fond» – Coralie Houde
Coralie Houde a participé à plus de 40 courses cet été. (Photo : Photo gracieuseté)

Elle est Candiacoise, s’entraîne au club Lapraicycle Desjardins et n’a pas fini d’impressionner; Coralie Houde a couronné une excellente saison le 7 septembre en montant sur la troisième marche du podium lors des derniers Championnats québécois de cyclisme sur piste, qui se tenaient à Bromont.

Pour participer à cette compétition, elle n’avait qu’à s’y inscrire, ce qu’elle a fait dans un objectif bien précis.

«Mon but était de voir environ où je pourrais me situer aux Championnats canadiens si je les faisais, pour voir si j’aurais vraiment des chances d’avoir une bonne position», révèle l’adolescente de 15 ans.

Sa troisième position au classement général l’a convaincue; elle sera des Championnats canadiens à Milton, en Ontario, du 3 au 5 avril 2020.

«J’ai vraiment hâte, lance-t-elle. J’ai tout le temps coursé contre les mêmes filles québécoises depuis 7 ans. Là, je vais courir avec des filles de partout au Canada. Ça va être gros pour moi.»

«Je serais vraiment contente d’arriver dans le top 3, mais mon objectif est d’arriver dans le top 5. Je serais fière de moi», ajoute-t-elle.

Coralie avait déjà remporté les Championnats québécois en 2014, mais en termes de podium, c’est la saison 2019 qui est sa «plus belle». Elle a remporté deux médailles en piste et six sur route.

Équipe Canada
Questionnée sur son objectif ultime, Coralie Houde garde les deux pieds sur terre.

«J’aimerais me rendre le plus loin possible, faire les Championnats du monde, mais on va commencer par les Championnats canadiens, admet-elle. Une journée à la fois.»

Ses performances de l’été lui ont permis d’être sélectionnée par la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) pour participer à un camp de détection de talent sur route, qui servait à la préparation des Championnats québécois sur route espoirs, où l’athlète a terminé au cinquième rang du classement cumulatif. Le camp servait également à voir le potentiel des cyclistes en vue d’Équipe Canada.

«J’aimerais, plus tard, faire partie d’Équipe Canada», souligne-t-elle.

Détermination
Les lundis, mercredis et jeudis, Coralie s’entraînait avec son club. Les mardis, elle prenait part aux Mardis Lachine. Et les fins de semaine, quand elle le pouvait, elle se rendait chez ses grands-parents, en Estrie, afin de s’entraîner en côte avec son père et sa sœur. Un horaire chargé!

«C’est sûr que parfois, ça ne me tente pas d’aller m’entraîner, mais dès que je suis sur mon vélo, je me donne à fond, mentionne l’athlète. Si je passe des mauvaises journées, oui, ça parait, on peut voir que je performe moins bien. Mais chaque fois, je me dis que je suis quand même sur mon vélo. C’est mieux que de rester assise sur son divan à rien faire.»

Ses efforts portent fruits, puisque chaque année, elle remarque une amélioration entre son début et sa fin de saison.

«À la fin de saison, on me voit tout le temps en avant, indique-t-elle. Les gens me voient apparaître de nulle part, c’est ce que j’aime. Quand j’embarque sur le podium, ils me disent que je l’ai vraiment mérité avec mes entraînements.»

Résumé de la saison de Coralie Houde

  • Elle a pris part à 41 courses;
  • Elle a terminé troisième à la quatrième étape et cinquième au classement général du Tour de l’avenir Makadence;
  • Elle a remporté les grands honneurs de la cinquième étape de la Coupe du Québec sur route, à Boucherville;
  • Elle a conclu au quatrième rang du classement cumulatif de la Coupe du Québec sur route;
  • Elle a terminé première du Grandfondon du Lac Mégantic chez les femmes de toutes catégories, et cinquième parmi l’ensemble des cyclistes (hommes et femmes).
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des