Des souvenirs de sa sœur décédée dérobés

Par Martine Veillette
Des souvenirs de sa sœur décédée dérobés

Nicole Monast aimerait pouvoir récupérer des souvenirs de sa sœur, assassinée en 1977, qui lui ont été volés à sa résidence de La Prairie, le 15 décembre.

«C’est difficile de vivre notre deuil parce qu’il y a de quoi de pas réglé. Ça me faisait du bien de regarder ces souvenirs», affirme Mme Monast.

Sa sœur, Hélène Monast, a été retrouvée morte le 11 septembre 1977 à Chambly et son assassin n’a toujours pas été retrouvé.

La Laprairienne s’apprêtait à partir en voyage et avait sorti ses valises et son appareil photo, qui lui ont aussi été volé.

Des photos de sa sœur ainsi que des lettres écrites de sa main se trouvaient dans son tiroir à bijoux. «Je ne crois pas que leur intention était de voler mes souvenirs, mais ils ont sûrement tout transféré le contenu du tiroir dans mes valises», dit-elle.

Mme Monast aimerait retrouver ses souvenirs. «Il me reste les découpures de journaux quand le drame est arrivé, mais les souvenirs heureux ont disparu», se désole-t-elle.

Relancer l’enquête

En 2011, Mme Monast a fait des démarches pour relancer l’enquête. Elle avait numérisé quelques photos de sa sœur. Il lui en reste quelques-unes aussi qui se trouvaient ailleurs dans la maison. «Chaque souvenir a son importance», dit-elle.

En septembre 2015, 38 ans suivant le décès d’Hélène Monast, la Sûreté du Québec a érigé un poste de commandement dans le parc des Ateliers, près du canal Chambly, à l’endroit où le corps nu de la jeune femme de 18 ans avait été retrouvé.

«On voulait faire appel à la mémoire des gens», indique l’agente Ingrid Asselin.

Pour le moment, aucune information n’a permis de procéder à une arrestation, mais l’enquête est toujours en court.

La mort d’Hélène Monast fera l’objet de l’émission Poirier enquête diffusée le 22 février, à 21h, sur les ondes d’Historia.

«Ça va faire 40 ans en septembre. C’est sûr que quelqu’un sait quelque chose quelque part. J’espère qu’un jour on saura ce qui s’est passé», mentionne Mme Monast.

Toute personne qui détient de l’information concernant le vol dont a été victime Nicole Monast ou qui est en possession de ses souvenirs peut communiquer avec l’enquêteur Yannick Morin, de la Régie intermunicipale de police Roussillon, au 450-638-0911, poste 425.

Les informations concernant la disparition d’Hélène Monast peuvent être communiquées à la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des