Des travailleurs de la santé érigent un mur de briques devant le bureau de Dubé à La Prairie

Par Ali Dostie
Des travailleurs de la santé érigent un mur de briques devant le bureau de Dubé à La Prairie
La Fédération réclame entre autres l'élimination des surcharges de travail. (Photo : Gracieuseté)

Des membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) ont érigé un mur de briques devant l’entrée du bureau de circonscription du député de La Prairie et ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, dans la nuit du 23 novembre. Ils déplorent ainsi le «peu de progrès accompli» dans les négociations visant à renouveler leurs conventions collectives.

Les entrées des bureaux de la présidente du Conseil du trésor Sonia LeBel et du premier ministre François Legault ont été affublées d’une installation similaire.

«Notre message à Christian Dubé est très clair: s’il continue à ignorer les besoins des travailleurs, eh bien, on va frapper un mur, explique la vice-présidente de la FSSS – CSN en Montérégie, Mélanie Bouchard. La crise que nous traversons a révélé à quel point le réseau a souffert des années de compressions budgétaires et de réformes.»

Mme Bouchard réclame ainsi du gouvernement l’urgence d’agir pour le personnel et pour les services aux usagers des établissements.

«Après plusieurs séances de négociation, nous avons réalisé trop peu de progrès. On ne peut pas continuer comme ça et remettre une fois de plus les solutions à plus tard», reproche-t-elle.

L’élimination des surcharges de travail et des ajouts de personnel, la pleine reconnaissance pour de nombreux titres d’emploi et la mise en place de mesures structurantes en santé et sécurité du travail figurent parmi les revendications.

La Fédération, qui réclame des augmentations de salaire en montant fixe, souhaite également des mesures pour favoriser la conciliation famille-travail-études, ainsi que des moyens pour attirer et retenir la main-d’œuvre.

Vendredi, une trentaine de membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) de la Montérégie ont manifesté devant les bureaux de M. Dubé. Ils revendiquent des discussions avec les députés de la région au sujet de leurs conditions de travail et leur salaire.

La FSSS-CSN représente plus de 100 000 salariés du réseau de la santé et des services sociaux.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires