Elle fait un don grâce au couponnage

Elle fait un don grâce au couponnage

Colette Martin Fyfe est entourée du directeur général adjoint et de la directrice générale du Complexe Le Partage

Sa nouvelle passion pour les coupons-rabais a permis à Colette Martin Fyfe de faire un don important en produits et coupons au Complexe le partage.

La dame de Saint-Constant a remis des denrées et des produits ménagés d’une valeur estimée à 415$ ainsi que des coupons-rabais totalisant plus de 2300$.

«J’ai donné des denrées et des produits que je n’utilise pas et qui m’ont presque rien coûté. Certains étaient même gratuits», affirme la retraitée.

La femme de 67 ans cherchait à occuper son temps. Une amie lui a suggéré de faire du couponnage. Elle s’est familiarisée avec l’activité et s’est aperçue que certains coupons-rabais lui étaient inutiles.

«Il y a des coupons, comme ceux pour les couches, que je n’utilise pas, mais qu’on retrouve beaucoup. Je les ai donnés à la personne qui s’occupe de la distribution au Partage. Elle sait à qui les donner», explique Mme Martin Fyfe.

C’est ainsi que l’idée de donner à l’organisme de cette manière a germé dans sa tête.

Depuis trois mois, la dame surveille les spéciaux et les coupons-rabais afin de faire les bons achats dans le but de les remettre à l’organisme. Elle en donnera aussi à la guignolée. «La vie a été bonne avec moi. Je suis heureuse de redonner», dit-elle.

Elle souligne avoir reçu de l’aide de magasins pour faire ses achats. Certains lui indiquaient les rabais, d’autres lui ont permis d’acheter plus que la quantité permise, puisque c’était pour une bonne cause.

Mme Martin Fyfe souhaite répéter l’expérience une autre fois dans l’année. «Les gens n’ont pas juste faim à Noël», dit-elle.

La Constantine aimerait que d’autres couponneuses aient le même élan de générosité qu’elle. Elle aimerait aussi montrer les rudiments du couponnage à ceux qui le souhaitent. Elle songe offrir des ateliers quand elle sera plus experte.

Bien reçu

Cathy Lepage, directrice générale du Complexe le Partage, soutient que c’est la première fois que l’organisme reçoit un don de ce genre.

«Je trouve que c’est une excellente idée et une belle initiative d’avoir acheté des produits avec des coupons. Les besoins sont toujours grands», dit-elle.

La directrice soutient ne pas favoriser les dons en coupons parce qu’il est difficile de bien les gérer au sein de l’organisme.

 

À lire aussi:

Les demandes d’aide alimentaire augmentent

Commenter cet article

avatar