Actualités

VIDÉO - Éric Duhaime entame sa tournée montérégienne à La Prairie

mercredi le 30 juin 2021
Modifié à 12 h 00 min le 30 juin 2021
Par Audrey Leduc-Brodeur

Éric Duhaime (Le Reflet - Audrey Leduc-Brodeur)

Ce n’est pas un hasard si le nouveau chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a entrepris sa tournée auprès de ses militants de la Montérégie à La Prairie, le 29 juin. De son propre aveu, l’ancien chroniqueur radio controversé à Québec souhaite se faire entendre dans la circonscription du ministre de la Santé, Christian Dubé, dont il critique la gestion de la pandémie.  

Le politicien a tenu un avant-midi de rencontres dans la région, puis s’est déplacé dans la circonscription d’Iberville à Saint-Jean-sur-Richelieu, où la députée Claire Samson a fait le saut de la CAQ au Parti conservateur du Québec, la semaine dernière.  

En vue d’un congrès du parti en novembre, Éric Duhaime veut prendre le pouls des partisans, puis «déterminer les grandes lignes du programme qu’il mettra à jour», dit-il.

«La réalité des gens d’ici est différente de celle de ceux que j’ai visités la semaine dernière sur la Côte-Nord. La Rive-Sud de Montréal a des défis qui n’ont rien à voir avec ceux d’autres régions du Québec et l’idée est d’être à l’écoute des préoccupations des gens», affirme-t-il.

Entre autres choses, il cite des enjeux de transport et de santé dans les circonscriptions de La Prairie et de Sanguinet. Sur ce dernier point, il retient de la pandémie «qu’il a fallu sauver le système de santé plutôt que d’être sauvé par celui-ci». Éric Duhaime estime que l’avenir du réseau sera d’ailleurs le thème central de la prochaine campagne électorale en 2022.

«Et la région n’est pas choyée en termes d’attente dans les hôpitaux», soutient celui qui dit ouvertement prôner l’implication du privé pour remettre le système de santé sur pied.

Gestion politique de la crise

Le chef du Parti conservateur connu pour son opposition aux mesures sanitaires qu’il estime exagérées accuse le gouvernement d’avoir géré la crise «de façon très politique». Selon lui, ceci explique l’autorisation d’admettre 3 500 partisans au Centre Bell lors des parties des Canadiens d’un côté, et l’imposition d’une limite de visiteurs aux bals, mariages et funérailles de l’autre.

«J’aurais protégé davantage les personnes plus vulnérables et j’aurais laissé vivre celles qui sont le moins à risque», résume-t-il lorsque questionné sur ce qu’il aurait fait à la place du gouvernement.

«Je veux être la voix des sacrifiés de la crise.» -Éric Duhaime

Finalement, Éric Duhaime questionne les justifications derrière les paliers de couleur, faisant valoir que la Montérégie est demeurée en zone rouge d’octobre à mai et qu’aucun barême de cas n'a expliqué le passage d’un niveau à l’autre.

Candidat

Éric Duhaime assure qu’il présentera un candidat du Parti conservateur du Québec aux élections provinciales en 2022 dans les 125 circonscriptions, dont La Prairie et Sanguinet. Il se tournera plus sérieusement vers le recrutement à compter de janvier, dit-il. D’ici là, il souhaite bâtir des associations conservatrices locales.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous