Des festivités pour souligner la bataille de La Prairie le 11 août

Photo de David Penven
Par David Penven
Des festivités pour souligner la bataille de La Prairie le 11 août
(Photo : Gracieuseté)

La Société d’histoire de La Prairie-de-la-Magdeleine (SHLM) et le Musée d’archéologie du Roussillon souligneront la bataille historique de La Prairie qui a eu lieu en 1691, le 11 août date, où s’est produit cet affrontement. 
Dès 10h, au parc du sentier du Vieux Fort dans le Vieux-La Prairie, il y aura présence de la Garnison de Montréal.
«Revêtus en habits d’époque, ils incarneront des soldats de la Compagnie franche de la Marine. Il y aura parade militaire vers la Place de la Boulangerie et exercices militaires [tir au mousquet] à 10h15», mentionne Stéphane Tremblay, président de la (SHLM).
Vers 12h45, les soldats défileront en direction du Musée d’archéologie situé dans le Vieux-La Prairie où sera présentée à 13h une conférence sur l’histoire de la bataille. Celle-ci sera donnée par M. Tremblay. Par la suite, l’archéologue en chef du Musée, Frédéric Hottin, parlera des découvertes effectuées lors des prospections archéologiques effectuées sur le site de la bataille en septembre 2016.
«Nous allons montrer sur écran les objets qui ont été trouvés, dont des balles de fusil et une tête de hache. Par la suite, les gens pourront visiter la réserve archéologique située au sous-sol. C’est une occasion rare pour eux de voir le laboratoire et le centre de documentation», déclare M. Hottin.
Près de 90 artéfacts ont été découverts à l’époque dans le secteur de la route 104 et du chemin de La Bataille à La Prairie.
Concernant la tête de hache, celle-ci a été envoyée à l’Institut de conservation du Canada qui va la restaurer.
«On va essayer de voir s’il y a une marque du fabricant. Il faut la dater et vérifier sa provenance», ajoute l’archéologue.
 
Récurrent
M. Tremblay souhaite que les célébrations de la bataille de La Prairie reviennent annuellement.
«On n’a jamais vu, avant la bataille des plaines d’Abraham, un aussi grand nombre de soldats de chaque camp, entre 300 et 400, s’affronter», affirme l’historien.
Quant à l’emplacement du site, rappelons qu’il est contesté par l’historien Albert LeBeau qui suggère que celui-ci devait plutôt se situer dans le secteur du Club de golf Pinegrove.
 
Gratuit
L’accès du musée est gratuit pour l’occasion. La SHLM aura un kiosque sur place et proposera la vente de rafraîchissements et de popcorn et de barbe à papa au profit de l’organisme.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des