Frédérique Turgeon en bonne position pour les Jeux paralympiques

Frédérique Turgeon en bonne position pour les Jeux paralympiques

Frédérique Turgeon fait partie des candidates qui représenteront le Canada aux Jeux paralympiques de PyeongChang.

Crédit photo : Gracieuseté: Roger Witney – Canada Alpin

En terminant 4e aux épreuves de slalom à la Coupe du monde de Zagreb le 8 janvier, la paraskieuse Frédérique Turgeon a atteint les critères de sélection de l’équipe paralympique canadienne.

Celle qui a raté le podium de 1,30 seconde était contente malgré tout, puisqu’elle se rapproche un peu plus d’une première participation aux Jeux paralympiques. Elle devait obtenir un top 8 pour être considérée par le comité.

«Tout ce que je souhaitais, c’était d’assurer ma qualification pour les Jeux et c’est fait. Je suis soulagée et ça m’enlève un stress énorme», indique l’athlète de Candiac.

«Comme le comité veut laisser la chance à tout le monde de se classer, on devrait connaître les noms de ceux qui iront à Pyeongchang après les World cup finals du 7 au 12 février», ajoute celle qui a joint l’équipe canadienne de ski para alpin en 2017.

Un rêve de petite fille

Les Jeux paralympiques, Frédérique Turgeon en rêve depuis qu’elle est «haute comme trois pommes», dit-elle.

«Si je suis choisie, juste de faire partie des meilleures au monde sera déjà une récompense en soi», estime celle qui skie sur une jambe.

Du côté de ses objectifs personnels, l’athlète affirme sans les nommer qu’elle aimerait battre certaines filles du circuit.

«Pour moi, un top 5 est réalisable, indique-t-elle. C’est sûr qu’une médaille, ce serait exceptionnel, mais le podium n’est pas nécessaire.»

Dernier droit

Après la Croatie, Frédérique Turgeon s’est dirigée en Slovénie pour participer aux épreuves à Kranjska Gora, les 11 et 12 janvier. Vu les conditions des pistes, elle s’est désistée la première journée. Le lendemain, elle n’a pas complété sa course.

«La piste était vraiment glacée et ça ne valait pas la peine de risquer une blessure alors que nous sommes si près des jeux», explique la jeune femme de 18 ans.

Durant les mois de janvier et février, la Candiacoise s’entraînera à Kimberley en Colombie-Britannique avec son entraîneur Lasse Ericsson.

Les Jeux paralympiques auront lieu du 9 au 18 mars en Corée du Sud.

Skier sur une jambe

Malgré un handicap à la jambe droite – celle-ci est 50% plus courte que l’autre –, Frédérique Turgeon avait toujours pu skier sur deux jambes grâce à une prothèse de carbone.

Les choses ont changé après une chute sévère survenue lors d’une compétition dans l’Ouest canadien en novembre 2013.

Après cet incident, les médecins ont décrété qu’il était devenu trop dangereux pour Mme Turgeon de skier sur deux jambes. L’athlète s’est donc entraînée comme une forcenée pour être capable de revenir sur les pentes sur une jambe. Ce qu’elle a fait après quelques mois de repos.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar