Gravir l’Aconcagua pour une bonne cause

Gravir l’Aconcagua pour une bonne cause
David Gibeault assure qu’il s’agit de l’un des plus gros défis de sa vie. (Photo : Gracieuseté)

(Texte de Nicholas Pereira)

David Gibeault gravira l’Aconcagua, une montagne de plus de 7000 mètres, en janvier prochain. Pour l’occasion, il souhaite amasser 5000$ pour le 2159, un organisme qui œuvre auprès des jeunes de 15 à 25 ans.

«Mon ami Yanick St-Martin a fait quelque chose de similaire l’an dernier. Il s’était associé à un organisme et je trouvais que c’était un très beau projet. Je voulais aussi réaliser ce genre de défi», partage David Gibeault qui l’a connu au Service de sécurité incendie de l’agglomération de Longueuil.

Le Courrier du Sud avait d’ailleurs discuté avec Yanick St-Martin, avant et après son ascension en janvier dernier.

Le 2159, situé sur le chemin de Chambly à Longueuil, intervient pour prévenir et contrer la délinquance, l’itinérance et l’exploitation sexuelle. Il s’agit aussi de la seule organisation du territoire à offrir une ressource d’hébergement à long terme qui vise les jeunes adultes.

«Je suis allé visiter les jeunes quelques fois pour leur raconter mon histoire. Ils ont vécu des choses difficiles, mais ils sont remplis de potentiel. C’est pour cette raison que je fais ça pour eux», témoigne David Gibeault.

Il leur a notamment parlé des épreuves auxquelles il a été confronté pour devenir pompier.

Il a aussi profité de ces rencontres pour les inviter à persévérer. «Je me mets au défi de gravir cette montagne et eux, en retour, doivent se lancer un défi de tout genre. Ça peut être de rétablir une relation, de retourner à l’école ou toute autre chose.»

Préparation

David Gibeault participe à des compétitions de crossfit depuis plusieurs années. Malgré sa forme physique, il a dû ajuster son entraînement pour son ascension.

«J’ai ajouté des courses avec des vestes de poids à mon programme d’entraînement et je vais probablement tenter d’aller courir au Mont Saint-Hilaire pour me pratiquer en montée.»

Lors de son périple, il devra transporter tout son équipement et une partie de son alimentation. L’ascension devrait durer de deux à trois semaines.

L’altitude pourrait également compliquer la montée. «J’espère juste ne pas être malade, lance-t-il à la blague. Tu ne sais jamais comment ton corps va réagir.»

Collecte de fonds

Depuis le début de sa campagne, David a récolté 600$ et a approché différentes organisations qui seraient prêtes à contribuer à l’atteinte de son objectif.

«Je veux aussi organiser un 5 à 7 bénéfice, assure-t-il. Le 2159 a besoin de sous pour accueillir les jeunes, donc j’espère pouvoir leur remettre un montant significatif.»

Pour aider David Gibeault à atteindre son objectif, visitez le www.gofundme.com et recherchez la campagne Gravir l’Aconcagua pour le 2159.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des