Grève-surprise des professeurs au Collège Jean de la Mennais

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Grève-surprise des professeurs au Collège Jean de la Mennais
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants du Collège Jean de la Mennais – CSN à La Prairie tiennent une demi-journée de grève-surprise cet après-midi, le mardi 11 juin. Les professeurs disent ainsi répondre «à la contre-offre insultante» de la partie patronale qu’ils ont reçue hier.

Les enseignants forment une ligne de piquetage devant l’établissement scolaire privé depuis 13h50. Dans un communiqué envoyé aujourd’hui, le syndicat estime que «la direction refuse toujours de considérer les demandes syndicales», et ce, au terme de 15 rencontres de négociation, dont 7 en présence d’une conciliatrice du ministère du Travail.

Il évoque notamment des divergences d’opinion quant au régime d’assurances-collectives et à la charge de travail de ses membres.

«Le nombre d’heures de travail exigées à nos membres est largement supérieur à celui qui est réclamé au personnel enseignant dans des collèges comparables. Or, une enseignante ou un enseignant en surcharge de travail ne peut donner sa pleine mesure, ça va de soi. Nos demandes sont donc tout à fait légitimes et nécessaires: elles visent à nous permettre d’offrir de meilleurs services aux élèves», a indiqué le président du syndicat, Mathieu Boutin.

Une autre rencontre de négociations est prévue le jeudi 13 juin.

La direction du Collège a informé les parents que leurs enfants pourront prendre le transport scolaire selon l’horaire habituel. En attendant, ils seront pris en charge par le personnel d’encadrement de l’école.

«Le Collège devrait être ouvert demain sauf avis contraire», indique la note.

Le porte-parole du Collège Jean de la Mennais, Hugo Morissette, fait savoir que la direction a appris le déclenchement de la grève dix minutes avant que les professeurs commencent à débrayer.

«Dans les circonstances, les élèves ont réagi de façon exemplaire. Le Collège avait déjà établi un plan de mesures temporaires que nous avons appliqué et dans lequel il est prévu que les cadres et le personnel de soutien s’occupent des élèves en attendant qu’ils quittent l’école», explique-t-il.

D’après le porte-parole, les deux parties «ne sont pas si loin d’une entente. Nous pensons qu’il sera possible de faire des avancées pendant les prochaines rencontres avec le syndicat», conclut-il.

Rappelons que les membres du syndicat ont voté, le 29 mai, en faveur de quatre jours de grève.

(Photo Le Reflet – Denis Germain)
Partager cet article

17
Laisser un commentaire

avatar
13 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
15 Comment authors
AnonymeEleve secondaire 2Éleve du collègeUne Parent d'un enfant de 6e annéeHelene Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Michelin Dubois
Guest
Michelin Dubois

Les élèves ont été séquestrés pendant plus d’une heure et demie dans une pièce. De plus, ils étaient obligés de rester dans un gymnase sans accès à leurs effets personnels et moyens de communiquer avec leur parents. Beaucoup étaient en mode de panique. Inacceptable!

Emilie-Rose
Guest
Emilie-Rose

Je suis une élève de secondaire 2 à JDLM et j’ai attendu 3h sans pouvoir aller à mon casier appeler mes parents

Une élève de jdlm
Guest
Une élève de jdlm

C’est très vrai pour sortir mon père a dû aller chercher le directeur et celui-ci venir me chercher dans le gymnaste . Mon père m’a aussi dit que nous ressemblions à des animaux en cages. Les parents trouve que la situation est inacceptable vu qu’ils doivent se déplacer sans cesse pour venir nous chercher.

Simon Lamarche
Guest
Simon Lamarche

Bien dit en tant qu’élève, je n’aurais pas dit mieux

Helene
Guest
Helene

Mode panique!? Je ne comprends pas….

Anonyme
Guest
Anonyme

Ceci est totalement faux !! Lors de la grève la direction nous a laisser dans un gymnase où l’on pouvait faire se que l’on voulait et les élèves on agis de façon examplaire ahahaha une vrai blague il y a eu des élèves qui ont fugué, d’autre qui ont sorti des carts de golf et d’autre on lancer des ballons au risque de blesser d’autre élève.
—un élève de jean de la menais

Anonymous
Guest
Anonymous

ils n’ont pas été organise, les élèves ont été mis dans les gyms et les directeurs n’ont pas pus repondres a nos questions. Ils sont seulement revenus avec des réponses 1 ou 2 heures après que la grève a commencé

trackback

[…] Dans une démarche similaire à celle orchestrée hier par le Syndicat des enseignants et enseignant…, les membres ont quitté leurs classes à 13h50 pour faire le piquet de grève à l’extérieur. Par voie de communiqué, le président du syndicat, Mathieu Boutin, a indiqué que c’est particulièrement le point sur la tâche éducative qui achoppe. […]

Anonyme
Guest
Anonyme

J’avoue que moi aussi, étant élève de cette école privée, je suis assez agaçé par ces événements. Par contre, ce qui m’agaçe encore plus et le fait que le syndicat a décidé de prendre action vers la fin de l’année. En faisant cela, ils nous laissent avec des cours manqués. Bien sûr, ces cours ne sont pas des cours normaux, mais plutôt des cours de préparation en prévision des examens de fin d’année. En plus de cela, l’école a peu de pouvoir face aux élèves en révolte avec plus de trois quarts de ce qui la constitue absente. Réellement, depuis… Lire la suite »

Élève de JDLM
Guest
Élève de JDLM

L’école nous ont laissé dans les gyms de l’école (environ 200 élèves par gym), il y avait seulement 3 surveillantes. Les élèves avaient chaud, avaient soif et se sentaient séquestrés.

Anonyme
Guest
Anonyme

Vive la grève des profs!?! Tous les élèves du 2ème cycle ont pu s’enfuir comme des animaux en cage… pas une super stratégie des profs. Ils n’attirent certainement pas la sympathie des parents.

Parent d' un élève
Guest
Parent d' un élève

Mon fils a quitté le college sous les yeux de surveillants qui sont restés indifférents, sans aviser les élèves s’ ils doivent quitter ou rester. Vers 16h20 j’ ai appelé le collège pour avoir plus d’ informations sur la grève et poser des questions sur le manque de communication de la direction avec les élèves et avec les parents. La personne qui m’ a répondu semblait faire du bénévolat pour le collège et était très irrité des questions que je lui posait. Vers 17h30 le collège a envoyé un SMS avec des infos sommaires sur la grève. De façon évidente… Lire la suite »

Une Parent d'un enfant de 6e année
Guest
Une Parent d'un enfant de 6e année

Les enfants pourraient être amusés mais les parents sont NON ….

trackback

[…] 3e après-midi de grève-surprise des professeurs du Collège Jean de la Mennais à La Prairie a été déclenché […]

Éleve du collège
Guest
Éleve du collège

Je pense pas que je dirais de façon examplaire car de nombreux élèves ont fui par la porte d’incendie du ghetto de Varsovie (gymnase bleu)

Eleve secondaire 2
Guest
Eleve secondaire 2

Bonjour je crois que je parle pour tout les élèves , quand je vous dis que effectivement il y eu un grève et que celle-ci n’a certainement, en aucun cas, pas été bien diriger. Comme mentionner par d’autre nous avons été embarrer dans l’école dans un gymnase avec une centaine d’autres élève sans moyen pour contacter nos parents ou autre. Non seulement cela, mais lorsque des questions fut poser sur le sujet nous fûmes répondue avec arrogance. Par exemple, un élève demanda au DIRECTEUR du deuxième cycle, messieurs Harry Sylvestres, a propos de l’autorisation daller chercher son appareil électronique et… Lire la suite »

Anonyme
Guest
Anonyme

La direction du collège semble avoir fait de son mieux dans les circonstances. Pour certains enfants qui ont plus de facilité, ce n’est pas si mal quoique ça termine mal l’année et ils ne sont pas à l’aise d’être pris entre l’arbre et l’écorce. Pour d’autres, c’est très stressant, leur fait manquer les révisions si précieuses pour bien réussir ou se rattraper de résultats décevants à ce jour. Je salue le courage de l’enseignante qui a manifesté sa honte dans La Presse +. Les réactions de certains ne sont pas appropriées ou pertinentes. Pourquoi un prof d’une autre école viendrait… Lire la suite »