Gymnastique: Audrey Rousseau prend sa retraite de la compétition

Gymnastique: Audrey Rousseau prend sa retraite de la compétition

Audrey Rousseau affirme que la gymnastique l’a amenée à devenir une meilleure personne.

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Affectée par une série de blessures et hésitante quant à son avenir dans son sport, la gymnaste Audrey Rousseau, parmi les plus en vue au Canada, met fin à sa carrière d’athlète, après 15 ans. Même s’il s’agit d’une des décisions les plus difficiles qu’elle a dû prendre, la jeune femme de 18 ans dit quitter sans regrets.

Opérée à la main en juin, la Laprairienne devait reprendre la compétition en février au championnat Élite Canada. Son retour à l’entraînement à l’automne a été ardu, d’autant plus qu’il coïncidait avec son entrée au cégep Édouard-Montpetit à Longueuil. Elle s’était inscrite en sport-études de son programme.

«Je voulais revenir tranquillement, car j’avais encore mal à la main, explique-t-elle. Aussi, c’est difficile d’être bonne à la fois dans le sport et à l’école. Quand tu fais du sport de haut niveau, tu ne peux pas t’entraîner à moitié. J’ai décidé alors de prioriser mes études.»

Audrey Rousseau a réfléchi pendant plusieurs mois avant de prendre sa décision.

«Je voulais vraiment être certaine que je faisais le bon choix, dit-elle. Je pratiquais la gymnastique depuis 15 ans. Je ne voulais pas avoir de regrets.»

Pas un échec

Son choix de quitter la compétition n’a pas surpris outre mesure son entraîneur Dany Gilbert.

«Je m’y attendais un peu, je le sentais, affirme-t-il. Les choses ont été tellement grosses et rapides pour Audrey. C’est très exigeant de garder ce haut niveau de compétition constamment. Après une longue réflexion, elle a réalisé qu’elle était prête à passer autre chose.»

M. Gilbert et Nathalie Turner, qui entraîne aussi la Laprairienne, se sont assurés qu’elle ne voit pas sa retraite comme un échec, mais plutôt comme «une belle réussite».

«Elle a accompli de grandes choses et a offert les meilleures performances qu’elle pouvait donner lors de chaque compétition», souligne-t-il.

Même si elle admet qu’elle aurait aimé participer aux Jeux panaméricains et du Commonwealth avant de prendre sa retraite, Audrey Rousseau tourne la page l’esprit en paix.

«Je regarde l’ensemble de ma carrière et je suis contente, dit-elle. Même quand il y a eu des pépins, je me suis donnée à 100% et j’ai travaillé fort.»

Parmi les faits saillants de sa carrière, la jeune femme note sa participation aux Mondiaux de gymnastique en 2015 en Écosse. Elle avait aidé l’équipe du Canada à se qualifier aux Jeux olympiques de Rio.

«Ça n’a pas été ma meilleure compétition en termes de performance technique, mais ç’a été la plus belle expérience que j’ai vécue», mentionne-t-elle.

D’athlète à entraîneure

Audrey Rousseau a quitté la compétition, mais elle n’est pas prête à délaisser totalement la gymnastique pour autant. Depuis sa retraite, elle poursuit son association avec le club Équilibrix à Sainte-Catherine en entraînant de jeunes gymnastes âgés de 5 et 6 ans trois fois par semaine.

«Je m’ennuie de la compétition, mais c’est moins difficile à accepter en étant coach», précise-t-elle.

Elle complète également des cours de base au cégep durant la session d’hiver et entamera des études en marketing à l’automne.

«J’ai subi plusieurs blessures et j’ai dû souvent repartir à zéro. Pendant ce temps, les autres filles avançaient. C’était dur sur le moral.» -Audrey Rousseau

Quelques résultats

1re à la compétition par équipe à la Coupe Senior Gymnix 2017

2e à la compétition individuelle à l’Invitation Nadia Comaneci 2017

2e à la compétition par équipe aux Championnats Pacific Rim 2016

6e à la compétition par équipe des Championnats du monde 2015

3e à la compétition individuelle multiple et 3e à l’épreuve des barres asymétriques à Élite Canada 2015

1re à la compétition par équipe et 1re à l’épreuve des barres asymétriques aux Jeux du Canada 2015

Audrey Rousseau entraîne désormais de jeunes gymnastes au club Équilibrix à Sainte-Catherine. (Photo Le Reflet – Denis Germain)

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar