I Musici et Marie-Élaine Thibert feront vibrer l’église du Vieux-La Prairie

Photo de David Penven
Par David Penven
I Musici et Marie-Élaine Thibert feront vibrer l’église du Vieux-La Prairie
(Photo : delisoft.ca)

Marie-Élaine Thibert anticipe avec fébrilité sa participation au 20e concert-bénéfice de Noël de la Fondation Jean de la Mennais à l’église de la Nativité dans le Vieux-La Prairie, le 13 décembre.

«Puisque je ne fais pas de concert de Noël chaque année, pour moi, c’est comme un nouveau show, une première. Ça demeure un plaisir de chanter durant le temps des Fêtes. Ayant un enfant de 3 ans, je peux vous dire que Noël est revenu assez fort dans ma vie», déclare l’interprète.
C’est en compagnie de l’orchestre de chambre I Musici de Montréal et des élèves de la chorale et de l’Orchestre symphonique du collège Jean de la Mennais que la chanteuse se produira. Elle se dit à l’aise d’être accompagnée par un ensemble classique.
«J’ai fait du violon classique dès l’âge de 7 ans pour cesser à l’adolescence. Je suis même allée à l’école secondaire Pierre-Laporte en concentration musique. Je regrette aujourd’hui d’avoir arrêté», explique l’artiste.
Elle précise que la complicité entre le chef d’orchestre et l’interprète est essentielle pour une prestation réussie.
«J’ai déjà fait des spectacles où certains chefs écoutent moins le chanteur. On doit s’écouter et se regarder pour que cela fonctionne», indique-t-elle.
Marie-Élaine Thibert mentionne que le concert-bénéfice n’est pas uniquement consacré à sa prestation.
«Ce n’est pas un spectacle complet de moi ni de I Musici. On aura chacun notre partie», précise-t-elle.
Sans dévoiler la programmation, elle indique qu’elle interprétera une pièce en compagnie d’un élève du collège.
Album
Parmi les projets, la sortie d’un nouvel album pour l’automne 2016 figure dans son agenda.
«On retrouvera des chansons originales écrites pour moi. Les rencontres avec les auteurs-compositeurs sont déjà commencées», mentionne-t-elle.
Sa chanson se Noël préférée
Questionnée à savoir quelle était sa chanson fétiche du temps des Fêtes, elle répond J’ai vu maman embrasser le père Noël.
«C’est ma chanson porte-bonheur, car c’est avec elle qu’on a commencé la réalisation de mon album de Noël, Un jour Noël en 2008.  On a trouvé, avec mon mari qui a réalisé ce disque, un son motown pour les pièces, ce qui ne s’était pas encore fait au Québec, du moins, pas de cette manière-là. Aujourd’hui, cet album demeure parmi les trois ou quatre disques de Noël les plus écoutés», raconte la chanteuse.
Pour renseignements sur les billets dont le prix varie de 25$ à 100$ : www.fondationjdlm.ca ou au 450 659-7657, poste 2339. Le concert débute à 19h30.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des