Impasse de la police : Candiac rejette la nouvelle entente proposée

Par Vicky Girard
Impasse de la police : Candiac rejette la nouvelle entente proposée
(Photo : Le Reflet - Erick Rivest)

La décision quant au renouvellement de l’entente liant les sept Villes à la Régie intermunicipale de police Roussillon se fera encore attendre. Candiac rejette la recommandation du comité aviseur chargé de trouver une solution à l’impasse qui perdure.

En séance du conseil municipal le 20 janvier, la Ville a adopté une résolution pour s’opposer au projet de nouvelle entente du comité aviseur afin de maintenir la Régie. Selon nos informations, les Municipalités doivent s’entendre d’ici la mi-février.

Candiac a réitéré qu’elle souhaite garder la méthode de calcul des quotes-parts respectives tel qu’établi selon l’entente de 10 ans échue le 30 décembre 2018. Elle veut également que les Villes soient desservies par des services à la carte et que les particularités de chacun des territoires soient reconnues, a expliqué le maire Normand Dyotte.

«Le rapport du comité aviseur présenté le 11 décembre aux sept villes ne reflète pas les demandes de Candiac», a-t-il affirmé.

Il a ajouté que la Municipalité questionne notamment le critère retenu par le comité aviseur de la richesse foncière uniformisée dans la nouvelle entente présentée, «ce critère n’ayant aucun lien pertinent avec les coûts liés aux interventions en matière de sécurité civile», aux yeux de Candiac.

Selon un scénario présenté lors d’une conférence de presse en mai 2019, si l’entente était basée à 100% sur ce critère, la Ville de Candiac subirait une augmentation de 1,3 M$ de sa quote-part qui s’élèverait à 5,8 M$ au total.

«Alternatives» 

Candiac laisse savoir qu’elle lui communiquera «des alternatives envisageables et financièrement plus avantageuses tout en maintenant des services de sécurité civile de niveau 2 pour sa population», et ce, dans les plus brefs délais.

Questionné sur ces dites «alternatives», M. Dyotte a indiqué qu’elles seraient seulement présentées au comité aviseur.

«Le dépôt du rapport a été fait, nous en avons tous pris connaissance lors d’une réunion du conseil d’administration de la Régie et nous avions une réponse à donner. Voici la nôtre», a-t-il précisé.

Il n’a pas confirmé si les Villes s’étaient consultées avant de remettre leur réponse respective. De son côté, Saint-Constant a inscrit le sujet à l’ordre du jour de sa séance du conseil municipal ce 21 janvier.

D’autre part, Candiac a adopté la quote-part actuelle pour la Régie intermunicipale de police Roussillon pour l’année 2020, d’un montant de 4,6 M$.

À LIRE AUSSI: Les Villes dans l’impasse pour renouveler le contrat de la police

Saint-Constant quitte la Régie intermunicipale de police Roussillon

Cinq Villes font front commun pour sauver la Régie de police

 

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Après Candiac, c’est au tour de Saint-Constant de rejeter la recommandation du comité aviseur chargé de dénouer l’impasse quant au renouvellement de l’entente de la Régie intermunicipale de police Roussillon. La suite des choses demeure nébuleuse, a convenu le maire Jean-Claude Boyer, qui est en attente de connaître la position des autres Villes. […]

trackback

[…] à leurs homologues des Villes de Candiac et Saint-Constant, les élus de la Ville de Saint-Philippe ont exprimé leur appui à la […]

trackback

[…] que, par la suite, les élus de Saint-Constant et Candiac ont rejeté la proposition du comité aviseur, la semaine dernière, sans toutefois énoncer l’intention de créer leur […]

trackback

[…] que cette dernière fait essentiellement valoir que l’ensemble de ses demandes n’ont pas été retenues par le comité aviseur, la Ville de Saint-Constant va plus loin. Les élus soulèvent aussi «l’absence de consensus, le […]

trackback

[…] Rappelons que la première tentative d’un vote unanime a déjà échoué, après les refus de Candiac et Saint-Constant de l’entériner. La Prairie l’a aussi fait, mais souhaite néanmoins […]