Je vais endurer les cris de ma petite voisine

Monsieur le directeur, j’allais vous dire que mon été serait long, car j’ai de nouveaux voisins dont le garçon semble avoir pour mission de faire enrager sa sœur qui elle, évidemment, crie au meurtre pour qu’on lui donne de l’attention. Et les parents semblent être habitués et immunisés contre tout ce brouhaha.

Puis, je me suis souvenue de Josée. C’est qui Josée? Ma nièce qui, à l’âge de 10, 11, 12 ans, voulait de l’attention bien méritée puisque les deux parents travaillaient à temps plein et avaient leur propre commerce.

Évidemment, quand on arrivait au chalet les fins de semaine, parents, oncles, tantes, grands-parents qui partageaient tous le même terrain voulaient la paix, la sainte paix. Mais Josée, elle, voulait de l’attention.

Elle sautait à l’eau et criait à s’époumoner: «Maman, regarde-moi, Papa…». En désespoir de cause, c’est devenu ma tante, mon oncle, grand-maman, grand-papa… n’importe qui. Donnez-moi de l’attention!

Je l’ai prise à part et je lui ai dit que si jamais elle était mal prise pour le vrai, qu’avec tous ses cris on ne réagirait même pas. Mais évidemment, sur une jeune enfant qui voulait de l’attention là, immédiatement, ça n’a pas eu l’effet escompté.

Puis un jour, on n’entendait plus Josée. Les parents se sont mis à demander à tout le monde: «Avez-vous vu Josée, savez-vous où est Josée?»

Non, rassurez-vous, je parle d’elle au présent, donc elle ne s’est pas noyée. Pire encore… elle s’est fait un copain. Maintenant, quand elle n’en voulait plus de notre attention, évidemment tout le monde se demandait ce qu’ils faisaient elle et son copain. Des fois, quand nos désirs deviennent des réalités, ce n’est pas ce qu’on avait prévu!

Aujourd’hui elle est mariée à un gentil jeune homme – eh non, pas le copain du temps de ses 12 ans – et ils ont trois beaux enfants.

Alors, je vais endurer les cris de ma petite voisine. Au moins, on sait où elle est et qu’elle est bien en vie! C’est quand elle va se taire que je vais commencer à m’inquiéter.

Bon été!

Diane Skeates

Saint-Jean-sur-Richelieu

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar