Jean-Pierre Chartrand de retour dans Le dîner de cons

Jean-Pierre Chartrand de retour dans Le dîner de cons

Photo de famille des acteurs de la pièce Le dîner de cons. Dans l’ordre habituel

C’est avec un plaisir renouvelé que le comédien Jean-Pierre Chartrand endosse de nouveau le personnage de Lucien Cheval dans la pièce Le dîner de cons de Francis Veber.

«Il était entendu, lorsque nous avons commencé à jouer l’été dernier à l’Assomption, que nous allions reprendre la pièce cet automne. Nous ne savions pas que nous aurions la chance de la refaire cet été», déclare le Candiacois.

Celui-ci sera sur les planches à partir du 22 juillet au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke avant que la pièce ne se promène.

Jean-Pierre Chartrand est un intime de Lucien Cheval, puisqu’il avait aussi interprété ce personnage à Sainte-Agathe en 2002 et 2003.

«C’est toujours le même bonheur. Dans mon cas, ça ne lâche pas. J’ai le même plaisir de jouer! C’est le métier qui le veut. Il y a des acteurs et des actrices qui préfèrent répéter un rôle que plutôt de l’interpréter. Moi, c’est l’inverse», rappelle le principal intéressé.

Bien huilé

Malgré le nombre de représentations, la rigueur est toujours de mise au sein de la distribution selon Jean-Pierre Chartrand.

«On s’en tient au texte, il n’y a pas de changement de ligne, car la pièce est tellement efficace. On ne veut pas modifier cette dentelle-là, l’écriture est tellement fine. C’est une pièce drôle et touchante qu’on a juste à porter», relate l’acteur qui en est à sa 32e saison estivale sur les planches.

Tout comme Broue

Le dîner de cons pourrait-il devenir un classique qui reviendrait au fil des saisons à l’image de Broue qui est présentée depuis 1979? Jean-Pierre Chartrand le souhaite.

«J’espère que cette pièce pourra continuer de rouler. À part Broue, les pièces au Québec qui connaissent autant de succès sont rares. Il y a Ladies night qui fonctionne depuis 11 ans. Marcel Lebœuf qui joue aussi dans ce succès est rendu à quelque 500 représentations», poursuit M. Chartrand qui partage la scène avec son ami qui endosse le rôle de François Pignon, le «con». 

Si Le dîner de cons devait se poursuivre au-delà des dates prévues, la distribution serait toutefois à revoir.

«Les producteurs de La meute, la même compagnie qui produit Le dîner de cons, vont présenter l’année prochaine une pièce qui s’appelle La galère, du même titre que la série télé, mentionne l’acteur. On va perdre Geneviève Rochette, qui joue présentement avec nous parce qu’elle faisait partie de la distribution de cette série.»

Horaire

Dans une mise en scène de Denis Chouinard et une adaptation signée André Robitaille, Le dîner de cons sera joué au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke du 22 juillet au 1er août, dès 20h30, à l’Étoile Banque nationale au Dix-30 à Brossard du 6 au 15 août, à 20h, et au Casino du Lac-Leamy à Gatineau, du 29 au 29 août, à 20h.

Commenter cet article

avatar