Les jeunes du Big Band à La Prairie enregistrent un album vinyle

Les jeunes du Big Band à La Prairie enregistrent un album vinyle

Le groupe Big Band en concert au Collège Jean de la Mennais.

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Les musiciens de 3e, 4e et 5e secondaire au Collège Jean de la Mennais se souviendront longtemps du concert donné le 1er juin. Cette performance, qui constitue la dernière pour certains, a été immortalisée sur un album vinyle 33 tours.

Le directeur musical Albert Walter a eu cette idée après la victoire du Big Band, le groupe de Jazz de l’école, lors d’un concours à Chicago, en avril.

«J’ai proposé cela à mes élèves, puisque c’est tendance. Ce sont tous des connaisseurs de musique. Donc, ils ont accepté tout de suite», explique-t-il.

«Enregistrer un vinyle avec le Jazz Band est, selon moi en tant qu’artiste, une étape à vivre dans sa carrière. J’adore la vieille musique et je suis très content de participer à ce projet» dit Anthony Albert, trompettiste de 5e secondaire.

À l’ère du numérique, il est d’autant plus symbolique pour le directeur musical et son groupe d’avoir un souvenir physique et intemporel «que les élèves pourront conserver, puisque le vinyle est le médium musical qui dure le plus longtemps», ajoute M. Walter.

«Ce vinyle permet d’immortaliser un moment de ma jeunesse pour pouvoir m’en souvenir toute ma vie.»

-Béatrice Gagnon, saxophoniste/chanteuse, élève de 4e secondaire

Une valeur sentimentale plus que monétaire

Le disque vinyle, autofinancé par le groupe, n’est pas un projet réalisé pour amasser des fonds, comme c’est le cas pour les concerts. Il s’agira d’un tirage limité à 100 copies. La moitié doit être vendue pour n’engendrer aucune perte financière, mais les élèves n’ont aucune pression quant aux profits.

«Le but est vraiment pédagogique et musical. Ils apprennent la discipline, l’écoute et l’autocritique constructive, encore plus en ayant conscience qu’une fois enregistré, rien ne peut être modifié», spécifie le directeur musical.

Il ajoute que le projet les éduque aussi sur le processus et la technique derrière l’enregistrement, assuré par le studio Bulldog de Longueuil. Les élèves seront aussi impliqués dans la création de la pochette.

La passion du vintage

«Ce retour dans le temps nous permet de mieux connecter avec l’histoire et l’énergie de ce style. Le vinyle nous offre la possibilité de faire partie de cette épopée qu’est le jazz tout en transmettant notre passion au monde autour de nous », témoigne Charles Simard, joueur de saxophone baryton en 4e  secondaire.

Le Big Band a sélectionné six pièces tirées de répertoires des années 30, 40 et 50 ainsi que quelques-unes plus récentes et un rappel sur le vinyle.

 

Poster un Commentaire

avatar