La cohue dans les salons de toilettage pour faire tondre Pitou

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
La cohue dans les salons de toilettage pour faire tondre Pitou
(Photo : Depositphotos)

De son propre aveu, Mélissa Richard, propriétaire du salon de toilettage Animalissimo dans l’arr. de Saint-Hubert, ne sait plus où donner de la tête. Son téléphone ne dérougit pas depuis que le gouvernement a autorisé la reprise de ce secteur le 1er juin.

«On passe nos journées à prendre des appels pour des rendez-vous, raconte-t-elle à l’auteure de ces lignes, quelques minutes après l’ouverture de sa boutique pour animaux qui a pu poursuivre ses activités. Tu m’attrapes au bon moment pour que je puisse te parler!»

La toiletteuse qui accueille d’ordinaire entre 8 et 12 chiens par jour ne pourra en recevoir que 5 ou 6 pendant la pandémie.

«Les règles sanitaires n’autorisent pas deux employés à la fois dans la salle de toilettage, puisque la nôtre est relativement petite, explique Mme Richard qui implore ses clients de faire preuve de patience. Nous savons que le délai est long, mais nous prolongeons nos quarts de travail pour pouvoir répondre à la demande.»

La plupart des clients ayant pris rendez-vous sont heureux de pouvoir libérer Pitou de son long pelage, rapporte la propriétaire. Ils lui font part de leur joie de la retrouver après deux mois de fermeture.

Néanmoins, des précautions devront être prises, prévient Mme Richard. Un seul chien à la fois sera autorisé dans le local, puis son maître devra se désinfecter les mains en entrant.

«Les clients ne pourront attendre sur place que s’il s’agit d’un rendez-vous pour une coupe de griffes, puisque ça ne prend que quelques minutes, explique-t-elle. Ensuite, ils devront sortir par la porte arrière pour qu’ils ne croisent pas ceux qui entrent à l’avant.»

Ses employés seront aussi masqués.

Liste d’attente

Chez Chico à La Prairie, il n’est pas possible d’avoir un rendez-vous avant la deuxième semaine de juillet, précise la propriétaire, Karine Grégoire. Les clients qui téléphonaient à la boutique, restée ouverte en tant que commerce essentiel, ont été placés sur une liste d’attente, puis recontactés. Ils ont tous accepté une plage horaire.

Le salon pourra accueillir quatre animaux par jour, afin de laisser à la toiletteuse le temps de nettoyer l’équipement entre chaque rendez-vous.

«Elle portera une visière et une blouse pour se protéger», ajoute Mme Grégoire.

Les maîtres pourront amener leur animal dans la salle, afin qu’ils puissent discuter avec la toiletteuse avant le rendez-vous. Ils devront par la suite quitter le local d’ici à ce que leur compagnon soit prêt.

«Certains salons préfèrent prendre le chien dans l’auto pour que le propriétaire ne soit pas obligé de sortir, mais je sais que plusieurs trouvent cela difficile de ne pas pouvoir l’accompagner», affirme Mme Grégoire pour justifier sa décision.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sam Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sam
Guest
Sam

De la vrai mdrr ! Désolé
😞 🐾 😞