La médaille d’or pour les Canadiens

La médaille d’or pour les Canadiens

C’était la quatrième fois en quatre éditions du tournoi que le Canada et les États-Unis se retrouvaient en finale.

L’équipe nationale junior dont faisait partie le Laprairien Kaylyn Smith Saint-Cyr a vaincu les États-Unis 24-6 en finale du Championnat du monde MU-19, dimanche, en Chine.

«C’est une des plus belle, sinon la plus belle expérience de ma vie!» a affirmé le demi défensif en transit à l’aéroport de Vancouver, lundi.

«Étant donné le coût du voyage, peu de joueurs ont accepté de participer à l’événement, alors on a été surutilisés, a ajouté l’athlète. Nous étions seulement quatre demis défensifs et il y en a quatre sur le terrain. Tout le monde est pas mal amoché aujourd’hui.»

Malgré le manque d’effectifs, les joueurs sont demeurés soudés et ont réussi à suivre le plan de match.

«Je suis très fier de ces gars, car ils ont surmonté beaucoup d’obstacles et ils ont travaillé très dur», a déclaré l’entraîneur-chef, Warren Carney par voie de communiqué.

C’était la quatrième fois en quatre éditions du tournoi que le Canada et les États-Unis se retrouvaient en finale. Les deux pays sont maintenant à égalité avec deux titres chacun.

Le Championnat du monde MU-19 se déroule aux deux ans depuis 2012. Le Canada se présentera au tournoi de 2018 comme champion en titre.

Célébrations pour la dernière de Craney

Cette victoire tombe à point pour la sortie de l’entraîneur-chef Warren Craney qui dirigeait son dernier match à la barre du programme. M. Craney a été coordonnateur de la défensive en 2009, puis en 2012, et a pris les rênes de l’équipe en 2014 et 2016.

«Il était très heureux de notre victoire, a fait savoir le joueur des Cheetahs de Vanier. On voulait gagner, mais on l’a aussi fait un peu pour lui. Comme les États-Unis sont nos rivaux incontestés depuis toujours, on lui a offert un casque officiel des États-Unis.»

Dépaysement total

Hébergés sur un campus universitaire d’Harbin dans le nord de la Chine, les Canadiens ont été traités comme des rois. La tenue du tournoi a été soulignée en grandes pompes et des affiches avaient été collées partout.

«On était comme des vedettes, a raconté Kaylyn. Les gens voulaient prendre des photos avec nous et il y avait comme un gros festival pour célébrer notre présence; c’était vraiment le fun

Outre l’accueil chaleureux, le jeune homme dit avoir vécu tout un dépaysement.

«C’était un changement de culture complet, a-t-il affirmé. J’ai eu l’impression d’être sur une autre planète pendant trois semaines, mais je ne regrette pas une seconde d’avoir fait ce voyage.»  

Kaylyn Smith Saint-Cyr compte maintenant profiter du reste de l’été pour recharger ses batteries avant le début de sa saison au collège Vanier.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar