Le club-école des Hells était discret

Le club-école des Hells était discret

Le vrombissement des motos a résonné dans le parc industriel de Delson samedi alors qu’environ 300 motards des Hells Angels provenant de différentes chapitres (Québec

La venue des Red Devils dans le parc industriel de Delson n’avait pas attiré l’attention. Les entrepreneurs qui y sont installés ont appris la nouvelle dans les médias.

«On n’avait jamais entendu de rumeurs sur eux. Leur présence ne me dérange pas du tout. J’en ai eu quelques-uns [Hells] comme clients et je n’ai jamais eu de problème», a déclaré Daniel Girard, propriétaire de Silencieux Express.

Denis Leftakis, cofondateur et vice-président aux ventes et marketing chez Pub Cité rappelle que ce n’est pas la première fois que l’endroit attire des activités illicites.

«Le parc industriel de Delson a été au cours des dix dernières années victime de la présence de locataires reliés au crime. Qu’on pense à la culture de cannabis dans certains condos industriels. J’ai moi-même été victime à plusieurs reprises de vols dans mon commerce. Il a fallu avoir un chien de garde dans les lieux pour arrêter ça», a expliqué ce dernier.

Il souligne cependant que durant les dernières années, la sécurité de ce secteur a été améliorée grâce à diverses initiatives de la Ville et une surveillance policière accrue.

«Avec ce qui vient de se produire, il va falloir redoubler d’ardeur en matière de sécurité et mieux s’informer sur la clientèle qui vient s’installer dans le parc», a mentionné le principal intéressé.

Celui-ci se dit en accord avec les mesures prises par la municipalité qui souhaite mettre fin aux activités des motards criminalisés.

Du jamais vu

Pour Manon Mainville, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Royal Roussillon (CCIRR), la présence d’un groupe de motards criminalisés dans un parc industriel de la région est du jamais vu.

Elle ne croit pas cependant que cela décourage la venue d’investisseurs en quête d’un endroit où s’installer. Par contre, pour les entreprises situées à proximité du 30, rue Beauvais où les Red Devils ont établi leurs pénates, c’est autre chose.

«Souvent, les locaux commerciaux sont rattachés les uns aux autres. Il se pourrait pour ceux qui sont situés tout près d’eux que cela nuise pour la location de locaux vacants», indique-t-elle.  

Les industries représentent 5% des membres de la CCIRR.

À LIRE AUSSI :

Les Hells Angels pendent la crémaillère à Delson

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar