Le message doit être clair : port du masque obligatoire !

Le message doit être clair : port du masque obligatoire !
(Photo : Denis Germain)

La position du premier ministre du Québec François Legault est prudente. Il ne veut pas imposer le port du masque obligatoire aux gens dans les transports en commun, entre autres. Son explication est qu’on en manquerait.

Je comprends le gouvernement quand il dit qu’il en faudrait près d’un demi-million par jour. Si ce sont des masques jetables, que ferait-on le lendemain et le surlendemain?

Je suis d’avis que les gens qui prennent les transports en commun – que ce soit l’autobus ou le métro – ont une responsabilité en tant que citoyens. Beaucoup m’ont appelé en me disant qu’ils prennent toutes les précautions possibles, alors que d’autres ne portent pas de masque et toussent sans mettre leur coude devant leur bouche.

Il faut lancer un message clair si on veut enrayer la propagation du virus. Le gouvernement doit prendre la décision importante de rendre le port du masque obligatoire, non seulement dans les transports en commun, mais également dans les magasins à grandes surfaces et tous les endroits publics.

Nous n’avons pas à attendre d’obtenir des masques du gouvernement. Nous pouvons nous en fabriquer. Même un foulard peut faire l’affaire. En plus de nous protéger et de protéger les autres, le port envoie le message que nous sommes conscients des risques et que nous faisons ce qu’il faut.

Dans un autre ordre d’idées, le beau temps arrive. C’est certain que les parcs vont rouvrir bientôt. Les propriétaires de chiens, par exemple, ont besoin d’endroits pour les promener et les faire courir. Il faudra continuer de respecter les consignes, surtout la distanciation sociale, et porter le masque là aussi.

Le sport va reprendre également. Les citoyens doivent comprendre que les activités de groupe comme le soccer et le baseball ne seront pas possibles pendant un bon moment. Même le tennis pourra se jouer seulement à deux.

Rien ne sera plus comme avant.

On me parle aussi de voyages. N’y pensons même pas pour le moment.  Nous entendons dire que les frontières ne seront pas rouvertes avant le 21 juin. Il est hors de question d’aller dépenser à Plattsburgh aux États-Unis comme le font plusieurs en temps normal. Pensons plutôt à dépenser notre argent au Québec. Les commerces, surtout, en auront besoin. L’après-crise sera extrêmement difficile.

10-4!

(Propos recueillis par Gravité Média) 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sam Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sam
Guest
Sam

Oui, en effet, même si toute semble difficile & compliqué, c pas 1 hr or 2 de porté un masque 😷qui va nous tué. . . !
Faux se protégés & protégé les autres!
Faite une Effort, s.v.p