Le Mile Public House resserre les règles et ne tolérera «aucune transgression»

Par Ali Dostie
Le Mile Public House resserre les règles et ne tolérera «aucune transgression»
(Photo : Facebook)

Au moment où le ministre de la Santé annonçait les nouvelles consignes imposées aux bars, dont celle de cesser la vente d’alcool à minuit, le Mile Public House à Brossard annonçait sur sa page Facebook un resserrement de ses règles, affirmant «aller au-delà» des demandes de la santé publique.

«Aucune transgression des règles émises par la santé publique et par la direction du Mile Public House ne sera tolérée dans notre établissement», avise-t-il d’entrée de jeu à sa clientèle.

«Toute personne ne respectant pas les consignes, à l’intérieur comme à l’extérieur, se verra refuser l’accès à notre établissement. Nous n’hésiterons pas à faire appel aux forces de l’ordre si nous observons une distanciation sociale inadéquate.»

Parmi les mesures imposées par l’établissement du Quartier DIX30, le port du masque sera exigé lors des déplacements des clients à l’intérieur du bar. Le Mile Public House s’engage à en fournir à ceux qui n’en ont pas.

De plus, un système d’identification et de réservation permettra d’éviter les files d’attente, annonce-t-on.

Alors que des photos de la terrasse bondée et de ses alentours ont circulé sur les réseaux sociaux, le restaurant indique travailler avec le Quartier DIX30 et le service de police de Longueuil «afin de trouver des solutions pour contrôler les foules à l’extérieur du bar qui attendent en file, ou qui se font refuser l’entrée».

Les mesures prises au cours des derniers jours sont également énumérées dans la publication Facebook: tests de dépistage passés par tous les employés (et offerts aux employés des établissements voisins), vaporisation et désinfection de l’intérieur et de l’extérieur du bar par des professionnels, application d’une protection de film antibactérien sur toutes les surfaces et visite d’un inspecteur en santé publique.

Rappelons qu’une vingtaine de jeunes atteints de la COVID-19 étaient parmi la clientèle du Mile Public House, le 30 juin. Le groupe est à l’origine d’une éclosion, étant impliqué dans trois événements en Montérégie.

Dimanche dernier, la Santé publique demandait à tous les clients du resto-bar de passer un test de dépistage.

Cet événement a mené à l’expulsion du Mile Public House de la Nouvelle association des bars du Québec. (A.D.)

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
manon Grenier Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
manon Grenier
Guest

vous mavez fait perdre des contrats a cause de votre non chalence….jaimerais juste savoir si lon peut avoir des recours contre eux…