Le retour de la lutte

Le retour de la lutte

La fédération de lutte «GEW Valleyfield» présente un gala tous les mois au Centre du Nouvel-Envol à Salaberry-de-Valleyfield.

Crédit photo : Gracieuseté

Grâce à Chrys Bergevin, la lutte a repris sa place au Centre du Nouvel-Envol à Salaberry-de-Valleyfield.

Organisateur, lutteur et homme à tout faire, le promoteur de Salaberry-de-Valleyfield, âgé de 29 ans, s’est donné comme mission de ramener la lutte dans son patelin au moment où aucune fédération ne se produisait dans la capitale régionale du Suroît en 2017. L’athlète connu sous le nom de «Amazing Chrys» a convaincu le producteur Michel Moro de donner un nouveau souffle à cette forme de divertissement à Salaberry-de-Valleyfield et son rêve est devenu réalité en mars 2018. Depuis ce temps, la compagnie «GEW Valleyfield» produit un gala par mois dans la grande salle de l’école située sur la rue Saint-Charles.

«J’ai toujours eu Valleyfield à cœur et je suis fier d’avoir permis le retour de la lutte dans un calibre relevé», se réjouit celui qui a amorcé sa carrière de lutteur en 2005. Chrys Bergevin a cumulé une dizaine de titres au fil des années et récemment, il a été sacré champion par équipe de la «GEW Valleyfield» avec son jeune partenaire âgé de 17 ans, Olivier Boyer, alias «HollyBarker». Ce dernier, un étudiant à l’école secondaire de la Baie-Saint-François, est promis à un bel avenir dans le ring.

Un autre Campivallensien, Carl Beaulieu connaît lui aussi sa part de succès au sein de la fédération de lutte «Granby Entertainment Wrestling» et «Maverick» possède la ceinture symbolique du championnat des poids lourds dans la «GEW Valleyfield». Les 3 lutteurs locaux monteront dans l’arène pour défendre leur titre lors du prochain événement présenté au Centre du Nouvel-Envol, le samedi 23 février à compter de 19h30.

Une dizaine de combats figurent à l’horaire du spectacle dont deux affrontements préliminaires qui seront offerts en prime à partir de 18h30 aux amateurs ayant déboursé 13 $ pour une passe VIP. On peut se procurer les billets en prévente à 12 $ et le prix d’admission à l’entrée est de 15 $.

Chrys Bergevin se dit satisfait des foules qui se sont chiffrées de 100 à 175 spectateurs par soir depuis qu’il s’est chargé de ramener la lutte en sol campivallensien. Le lutteur et promoteur invite les amateurs à assister au prochain gala de la «GEW Valleyfield», le samedi 23 février.

Commenter cet article

avatar