Le rôle des Acadiens dans la Rébellion des patriotes racontée

Photo de David Penven
Par David Penven
Le rôle des Acadiens dans la Rébellion des patriotes racontée

Le généalogiste Réal Houde propose un essai historique qui traite de la contribution des descendants acadiens lors des événements patriotiques de 1837 au Québec.

Dans cet ouvrage intitulé Des Patriotes oubliés. Réseaux familiaux et anciens Acadiens entre 1757 et 1837 au Québec, l’auteur s’attarde sur certaines familles de la région de Québec et de la Mauricie qui ont joué un rôle significatif.

«Les Acadiens qui ont quitté l’Acadie lors de la déportation de 1755-1759 étaient nos réfugiés de l’époque. Arrivés au Québec, certains se sont fondus dans la masse. D’autres ont conservé une certaine rancœur compréhensible envers les Anglais. Leur descendance a eu le goût de participer aux événements de 1837 [La rébellion des patriotes] pour en découdre avec les Anglais», explique l’auteur.

«Dans mon livre, poursuit M. Houde, je trace le portrait de quelques députés dont les ancêtres étaient d’origine acadienne. Il y a le cas de Louis Bourdages, député décédé avant les événements des patriotes, dont il était l’éminence grise du mouvement patriotique. Son père, qui était Acadien, avait été ruiné par les Anglais. Le fils de Louis Bourdages ira combattre aux côtés des patriotes», explique l’auteur.

Il brosse aussi le portrait de prêtres qui ont eu une influence dans la pérennité du fait français au Québec.

Des étranges

Durant les recherches pour la rédaction de son ouvrage, Réal Houde s’est dit surpris de constater que les Acadiens qui sont venus s’établir au Québec étaient considérés comme des «étranges».

«Pourtant, à l’origine, ce sont des Français de France, tout comme les Québécois», note-t-il.

Plusieurs d’entre eux, lors de la Déportation, s’installeront aux alentours de Québec. D’autres iront vers des régions où ils ont des liens familiaux : Mauricie, Lanaudière, vallée du Richelieu.  

Réal Houde a pris plaisir à mettre en lumière le rôle des descendants acadiens dans l’histoire du Québec, d’autant plus qu’il est concerné personnellement.

«En 2008, en établissant ma généalogie, j’ai découvert que j’avais du côté de ma mère des ancêtres acadiens. Du côté de mon père, on retrouve un Anglais qui avait participé à la Déportation des Acadiens», indique celui qui est animateur au Service d’animation spirituelle et d’engagement communautaire dans des écoles de la région de La Prairie.

Outre ses conférences et articles qu’il signe pour diverses sociétés d’histoire, M. Houde complète son doctorat à l’Université de Sherbrooke. Sa thèse porte sur le basculement social et religieux au Québec depuis 1940 à partir de l’institution du mariage.

Ouvrages signés par Réal Houde

Des Patriotes oubliés. Réseaux familiaux et anciens Acadiens entre 1757 et 1837 au Québec, 2015, Marcel Broquet, La nouvelle édition.

La table. L’insaisissable peuple québécois, 2015, Les Éditions de la francophonie.  

L’improbable victoire des Patriotes en 1837. Clans familiaux, alliances politiques et pouvoir "féodal" entre 1830 et 1837 dans la vallée du Richelieu, 2012, Les Éditions de la francophonie.  

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des