Le Trait d’Union à Delson devient la première super-clinique en Montérégie-Ouest

Le Trait d’Union à Delson devient la première super-clinique en Montérégie-Ouest

Lors de l'inauguration de la super-clinique Le Trait-d'Union à Delson

Le Trait d’Union à Delson est devenue la première super-clinique en Montérégie-Ouest et la 15e au Québec afin de désengorger les urgences et améliorer l’accès à un médecin de famille.

Ainsi, un résident qui éprouve un problème de santé pourra se rendre à cette clinique du boulevard Marie-Victorin au lieu d’aller à l’hôpital. Et ce, même s’il n’est pas membre de ce Groupe de médecine familiale (GMF.) Il pourra y être soigné et peut-être même se trouver un médecin de famille s’il n’en a pas.

«Les prises en charge se font de manière continue», a dit le Dr Félix Le-Phat-Ho, qui y travaille.

Le but des super-cliniques est d’être «une alternative à l’urgence en améliorant de manière concrète et durable l’accès aux services de première ligne», a vanté le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Ce dernier a fait l’inauguration officielle de la super-clinique de Delson, le 26 juin, en compagnie des médecins et spécialistes de l’endroit, du député provincial de La Prairie, Richard Merlini, et du président directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux, Yves Masse.

Dans les faits, la clinique du boulevard Marie-Victorin est une super-clinique de niveau 1 depuis le 1er avril. En vertu de son nouveau statut, elle est ouverte 84 heures par semaine, soit 12 heures par jour, sept jours sur sept.

Elle doit offrir un minimum de 20 000 consultations par année à des patients qui ne sont pas inscrits à cette clinique, des services de prélèvements et d’imagerie médicale. Elle doit aussi permettre l’accès à une consultation médicale le jour même de la visite du patient ou dès le lendemain s’il demande un rendez-vous trois heures avant la fermeture.

Au terme du déploiement, le ministère de la Santé prévoit cinq super-cliniques en Montérégie. La super-clinique de Delson est la 2e à être confirmée après celle à Longueuil.

Médecins mobilisés

Lors de l’inauguration, le ministre Barrette a salué la mobilisation des médecins de la clinique du Trait-d’Union, dont le responsable, le Dr Jean-Philippe Chouinard, pour améliorer les soins à la population.

Prenant la parole, le Dr Le-Phat-Ho a déclaré que l’aboutissement de la super-clinique est notamment l’œuvre du Dr Daniel Wagner, aujourd’hui retraité. Ce dernier avait la volonté avant même l’apparition des super-cliniques et GMF de développer un modèle de santé où plusieurs spécialistes travaillent en collaboration.

«C’est aussi le fruit de la volonté implacable de l’équipe à offrir des services de proximité à la population. La super-clinique n’est pas une fin en soi, elle s’inscrit dans une effervescence du Roussillon qui compte maintenant sept GMF et dans cette volonté de leadership collaboratif», a ajouté celui qui est aussi président de la Table locale de médecine générale du Réseau local (RLS) Jardins-Roussillon.

Au Québec, l’objectif du ministère de la Santé est que 85% de la population ait un médecin de famille d’ici la fin de 2017. En Montérégie, c’est le cas présentement de 70% de la population, comparé à 74% ailleurs dans la province.

La Clinique Le Trait d’Union est située au 38, boulevard Marie-Victorin à Delson.

À lire aussi: Sept des nouveaux médecins travailleront dans La Prairie et Sanguinet

La Clinique Le Trait-d’Union, c’est…    
16

Nombre de médecins actuels. L’objectif est d’en atteindre 20.

 

 
7 Nombre d’infirmières.  
1 Nombre de super-infirmière.  
1 Nombre de pharmacienne.  
     

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar