L’écocentre à Candiac est fonctionnel

Par Vicky Girard
L’écocentre à Candiac est fonctionnel
Les Candiacois pourront dorénavant disposer de leurs matières à l’écocentre. (Photo : Le Reflet - Vicky Girard)

L’écocentre est officiellement en service pour les citoyens de Candiac, depuis le 8 novembre, 12h. Le Reflet a visité les installations qui ont coûté 657 000$ à la Ville, la veille de l’ouverture.

«C’est un projet que les citoyens demandaient depuis quelques années. Il était attendu. On l’avait inscrit dans notre plan stratégique présenté il y a un an et demi», affirme Normand Dyotte, maire de Candiac.

Celui-ci se dit fier d’avoir tenu promesse en ce sens et que tout se soit fait dans les délais désirés.

Situé aux abords de l’Hôtel de ville, l’écocentre est accessible exclusivement aux résidents de Candiac. À l’arrivée, un employé de Nature-Actions, responsable des opérations, s’occupe de guider les usagers selon les matières dont ils veulent disposer.

On retrouve une plate-forme en béton de laquelle les citoyens peuvent déposer leur bois, leurs métaux ainsi que leurs matériaux secs et encombrants, entre autres, dans des conteneurs.

Sous la plate-forme, le matériel électronique sera aménagé. Puis, d’autres endroits identifiés autour du site serviront à récolter et classer les résidus domestiques dangereux (RDD), les pneus, la terre, les appareils réfrigérants et autres matières acceptées. Le service des Travaux publics de la Ville se chargera ensuite de les acheminer à des entreprises spécialisées dans chaque catégorie.

«La gestion sera beaucoup plus simple et rapide, explique Sébastien Lévesque, directeur des Travaux publics. Ça va libérer des employés de la Ville qui s’occupaient des matériaux que les citoyens apportaient. Les collectes sur le territoire prenaient aussi des ressources humaines et monétaires. Puis, on prend plus de matières ainsi et c’est mieux pour l’environnement.»

Transition

M. Dyotte indique qu’une transition sera assurée en ce qui a trait aux deux collectes annuelles d’encombrants dans les rues de Candiac, l’année prochaine.

«Pour ne pas créer de choc, on a l’intention d’en faire une par année, précise M. Lévesque. On va pouvoir évaluer l’impact de l’écocentre et s’adapter en conséquence.»

Fonctionnement

Les usagers de l’écocentre doivent préalablement trier leurs matières. Ils doivent également se présenter avec une pièce d’identité. Seuls les automobiles ou camionnettes, les camions-fourgons de moins de 6,8 m (22 pieds) de long et les véhicules avec remorque de moins de 7,3 m (24 pieds) de long sont autorisés.

Matières acceptées

-Appareils réfrigérants (contenant des halocarbures)

-Asphalte

-Bois

-Branches, sapins, bûches et souches

-Encombrants non métalliques

-Matières granulaires, par exemple de la pierre (diamètre de 40 cm et moins)

-Métaux et ferrailles

-Matériel électronique

-Matières recyclables

-Pneus (sans les jantes)

-Résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD)

-Résidus domestiques dangereux (RDD)

-Terre

Heures d’ouverture

D’avril à novembre:

-Mercredi, de 16h à 20h;

-Vendredi, de 12h à 20h;

-Samedi, de 8h30 à 16h30;

-Dimanche, de 12h à 16h.

De décembre à mars:

-Vendredi, de 12h à 20h;

-Samedi, de 8h30 à 16h30.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des