Légalisation du cannabis: les citoyens de Saint-Constant sont inquiets

Légalisation du cannabis: les citoyens de Saint-Constant sont inquiets

Crédit photo : Depositphotos

«On protège les bélugas, les grenouilles, les papillons, mais qui va protéger nos enfants qui vont être empoisonnés avec la mari?» a demandé un citoyen lors de la séance de conseil du 13 février.

«Comment se fait-il qu’il n’y ait personne qui se lève pour les défendre?, a-t-il poursuivi. Le Québec, lors du rapatriement de la constitution, de façon unilatérale, a hérité d’un droit de retrait qu’on appelle la clause dérogatoire. Pourquoi ne pas s’en servir? Je pense aussi aux propriétaires de logements qui vont être pris avec des problèmes liés au pot.»

D’autres citoyens présents dans la salle partageaient son point de vue.

Le conseiller David Lemelin a encouragé les citoyens à signaler leurs inquiétudes au député de La Prairie, Richard Merlini. Il a même suggéré d’inviter le député à participer à une rencontre du comité consultatif formé à cet effet.

«C’est une triste page d’histoire qui est en train de s’écrire», a de son côté mentionné le maire Jean-Claude Boyer par rapport à la légalisation prochaine du cannabis.

Commenter cet article

avatar