Les 5 nouvelles commerciales les plus populaires en 2018

Par Vicky Girard
Les 5 nouvelles commerciales les plus populaires en 2018
(Photo : Le Reflet - Archives)

Saint-Constant veut annexer le terrain du restaurant Le Chum

Extrait de la nouvelle publiée le 10 janvier. 
Saint-Constant souhaite depuis longtemps que Sainte-Catherine lui cède ce terrain dans le but de construire une bretelle et une entrée de ville à l’angle de la rue Saint-Pierre et de la route 132. Comme les deux municipalités n’arrivent pas à s’entendre, l’équipe de Jean-Claude Boyer demande l’annexion de l’immeuble situé au 3945, route 132.
Une résolution à cet effet a été adoptée à l’unanimité en séance de conseil, le mardi 9 janvier. Ce sera à la Commission municipale du Québec de trancher.

Fermeture du Sports experts à Delson

Extrait de la nouvelle publiée le 1er février
Une publicité annonçant une «vente de fermeture» et des «40 à 60% de rabais sur tout en magasin» a été livrée par la poste à des résidents de la région.
Selon une source, la décision de fermer viendrait du bureau-chef dans le but d’éliminer la compétition interne. La direction voudrait favoriser le Sports experts au Dix30 à Brossard, dont la superficie de magasinage est beaucoup plus grande. De plus, ce magasin nuirait à la rentabilité de celui de Delson.
Une dizaine d’employés, dont la majorité à temps partiel, ont perdu leur emploi.

Como Pizzeria en deuil de son fondateur

Extrait de la nouvelle publiée le 10 janvier
Le fondateur des populaires restaurants Como Pizzeria, Francesco Porco, est décédé le mardi 9 janvier, à l’âge de 90 ans.
M. Porco a ouvert la première succursale en 1967 dans un local du Vieux-La Prairie. Il a déménagé sur le site actuel du boulevard Taschereau deux ans plus tard. La succursale de Delson a accueilli ses premiers clients en 1999.
L’homme d’affaires a pris sa retraite à 65 ans, en 1992, et a cédé complètement les rênes de l’entreprise à ses fils Joseph et Robert.

Des produits surgelés de Como Pizzeria en vente dans les épiceries

Extrait de la nouvelle publiée le 10 mai
Les pizzas, lasagnes, boulettes de viande et autres plats signatures des restaurants Como Pizzeria ont été rendus disponibles en épicerie, depuis mai.
Les produits surgelés sont distribués dans plus de 200 points de vente en Montérégie, indique le copropriétaire Robert Porco.
Le restaurateur a obtenu son permis de vente au détail lorsqu’il a aménagé ses installations de production de sauce dans le bâtiment adjacent à sa succursale de Delson en octobre.
Un distributeur était intéressé depuis longtemps à commercialiser à grande échelle les plats de Como Pizzera, mentionne M. Porco.

Un épicier indépendant jongle avec l’idée de s’établir à Delson

Extrait de la nouvelle publiée le 7 décembre
Le marché d’alimentation Pasquier, à Saint-Jean-sur-Richelieu, évaluait en décembre la possibilité d’aménager une succursale dans le local de l’ancien Provigo à Delson, mais rien n’est coulé dans le béton.
«Si vous me demandez si on a un intérêt pour cet emplacement, c’est oui, réagit Robert Paquette, copropriétaire avec ses deux frères du commerce, lorsque contacté par Le Reflet en réaction à des rumeurs persistantes depuis plusieurs semaines. Cependant, rien n’est signé ni attaché pour le moment. Est-ce que ça va aboutir? C’est ce qu’on regarde.»

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
mimiROGER LANDREVILLE Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
ROGER LANDREVILLE
Guest
ROGER LANDREVILLE

A titre de locataire du bloc appartement Viva Cité situé sur le terrain adjacent au site proposé je crois que l’arrivée d’un tel marché d’alimentation aiderait à ce centre commercial de façon intéressant tout en attirant une panoplie de commerces et boutiques complémentaires compléterait adéquatement la brochette d’entreprises offertes sur ce site.

mimi
Guest
mimi

Effectivement l’arrivée d’un tel commerce serait bénéfique pour le quartier, les epiceries actuelles du coin étant surpeuplées. Puis ne pas avoir à emprunter la 132 pour acheter un pain…un rêve!