Les Riverains rendront hommage à l’ex-entraîneur Martin Russell

Les Riverains rendront hommage à l’ex-entraîneur Martin Russell
Martin Russell (Photo : Le Reflet - Archives)

Les Riverains du Collège Charles-Lemoyne rendront hommage à leur ancien entraîneur pendant 13 saisons (de 2001 à 2013), Martin Russell, à l’occasion d’une cérémonie d’avant-match à domicile, le 25 octobre.

Sébastien Matte, collaboration spéciale

Cet homme de cœur a marqué l’histoire de l’équipe. À son tour, il a été marqué. Quand on lui demande de ce qu’il se souvient de son passage avec les Riverains, Martin Russell ne parle pas des bagues et des trophées. Il évoque des gens.

«J’ai été privilégié d’avoir pu diriger des joueurs aussi talentueux, dit-il. Ce qui me vient en tête, c’est de remercier tous les joueurs que j’ai dirigé. J’ai côtoyé des gens extraordinaires. J’ai beaucoup de reconnaissance envers Jaques Paquin, Raymond Boulianne et Carole Hamel [des membres de la direction]. Ils m’ont toujours appuyé et soutenu.»

Bien qu’il soit fier de toutes ses saisons à la barre de l’équipe en plus de deux précédentes à titre d’adjoint, il se rappelle de deux éditions marquantes en particulier.

«En 2009, Nous venions de prendre les devants 2-1 dans la série demi-finale contre Trois-Rivières. Après le match, notre capitaine Mathieu Brisson et Paul Bourbeau, notre gardien de but numéro un, nous annoncent une blessure, se rappelle-t-il. Nous avions déjà perdu en janvier notre premier pointeur Jérémie Janneteau. Ils ne sont jamais revenus et nous avons perdu la série en 7.»

D’après lui, l’équipe aurait gagné le championnat, car elle était spéciale.

«En 2010, nous avions remporté le challenge en décembre. Début janvier, nous perdons les joueurs Raphael Buissières, Kevin Bisaillon et Jeremy Barriault au profit du junior», raconte-t-il aussi.

Il se souvient de la force de caractère et de la détermination des joueurs de cette édition. Cette année-là, l’équipe avait aussi baissé pavillon en demi-finale.

Que devient-il ?

Martin Russell est toujours passionné par le hockey et par le développement des jeunes joueurs. D’ailleurs, il enseigne toujours en concentration hockey au Collège Charles-Lemoyne, en plus d’être l’entraîneur-chef du benjamin D1.

Il dit être impressionné par ces jeunes qui veulent apprendre et qui donnent tout ce qu’ils ont. De plus, l’un de ses assistants-entraîneurs est Bryan Massicotte, un de ses anciens élèves.

Au moment d’écrire ces lignes, son équipe est toujours invaincue cette saison. À l’extérieur de la patinoire, il passe du temps avec sa conjointe. Les week-ends, ils vont voir jouer leur fils Samuel, hockeyeur aux États-Unis. Il est aussi adjoint à temps partiel avec l’équipe qu’entraîne sa fille Maude. Ah oui!, Martin Russell a toujours le CCL tatoué sur le cœur!

Feuille de route impressionnante

Dans la Ligue de nockey midget AAA du Québec, Martin Russell possède notamment le nombre record de parties derrière le banc (avec 552) et le plus de victoires (325).

Son palmarès contient également quatre championnats de division, deux championnats des séries éliminatoires et deux podiums au championnat canadien, soit une médaille d’argent et une de bronze.

Le 5 mai, il a été intronisé au Panthéon de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Il a été assistant-entraîneur de hockey pendant deux ans des Patriotes du Cégep de Saint-Laurent sous Gérard Gagnon, tout en étant entraîneur-chef de l’équipe féminine du cégep.

Il a fait ses débuts d’entraîneur au baseball.

(Avec la collaboration d’Hélène Gingras)

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Riverains du Collège Charles-Lemoyne. qui évoluent dans la Ligue de hockey midget AAA, ont rendu hommage à l’ancien entraîneur Martin Russell, le 25 octobre. Notre photographe était […]