Les SEXTOS, c’est de la PORNO!, rappelle la police

Par Katherine Harvey-Pinard
Les SEXTOS, c’est de la PORNO!, rappelle la police
(Photo : Pixabay)

Le Service de police de Châteauguay a lancé la troisième édition de sa campagne de sensibilisation Les SEXTOS, c’est de la PORNO!, le 21 janvier.

S’adressant aux jeunes de 12 à 17 ans, la campagne porte sur le phénomène émergent du sextage.

«Un sexto est un message à caractère sexuel, érotique, pornographique ou intime, accompagné ou non d’une photo. Il peut être envoyé par texto, par une application de messagerie, sur un réseau social ou autre», indique la police par voie de communiqué.

Au cours des trois prochaines semaines, les parents des six écoles secondaires du territoire desservi par le Service de police recevront, via l’établissement scolaire fréquenté par leur enfant, une lettre les informant de la tenue de la campagne. Au total, près de 5 000 étudiants seront touchés par la campagne.

Plusieurs affiches seront également installées sur les murs de l’école. Qui plus est, chaque enseignant recevra la visite d’agents de la section sociocommunautaire du Service de police, secondés par les jeunes et le personnel de l’école ainsi que par les intervenants du Centre d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles de Châteauguay. Ils seront d’ailleurs disponibles pour rencontrer les jeunes, et ce, en toute confidentialité s’ils le désirent.

«Avec les ressources mises à leur disposition, les adolescents sont outillés pour ne pas vivre la situation seuls», affirme le Service de police.

Une campagne qui a un impact

En 2016 et 2017, la police de Châteauguay a traité une trentaine de dossiers de pornographie juvénile. Depuis le lancement de la campagne en janvier 2018, 11 dossiers, dont cinq en 2018 et six en 2019, ont été traités.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des