Les victimes de l’«arnaque amoureuse» se multiplient

Par Vicky Girard
Les victimes de l’«arnaque amoureuse» se multiplient
(Photo : Pixabay)

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) fait appel à la vigilance des Canadiens à la Saint-Valentin. En cherchant l’âme sœur, quelque 760 personnes au pays ont déclaré des pertes allant au-delà 22,5 M$ en 2018.
Il s’agit d’une «perte monétaire qui dépasse de loin toute autre forme de fraude reportée au Canada pour la même période», indique la GRC par voie de communiqué.
Elle explique que les escrocs créent des profils attrayants sur des sites de rencontre et de réseaux sociaux pour leurrer leurs victimes vers une relation en ligne. Ils établissent un lien de confiance avant de demander de l’argent sous différents prétextes.
«Plus la confiance est grande, plus les pertes subies par la majorité des victimes sont importantes», constate la GRC.
Conseils de la GRC
-Se méfier d’une personne qui prétend vivre dans les environs, mais qui travaille à l’étranger;
-Se méfier d’une personne qui refuse de clavarder en vidéo ou une rencontre en personne;
-Se méfier d’une personne qui déclare son amour à quelqu’un qu’elle n’a jamais rencontrée;
-Se méfier des demandes d’argent pour des situations urgentes, par exemple la maladie d’un proche;
-Contacter la police et faire un rapport au Centre antifraude du Canada (CAFC) en cas de fraude.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des